Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les défauts optiques

24/04/2009 | Jean-Marie Sépulchre

Les défauts optiques



Le vignetage est visible à 16 mm (0,7 IL) mais aux autres focales il est remarquablement maîtrisé (inférieur à 0,3 Il) L’aberration chromatique est marquée à f/2,8 entre 16 et 35 mm mais elle diminue toujours de façon spectaculaire dès que l’on diminue l’ouverture d’un cran. Elle est remarquablement basse à 50 mm. Notons cependant que ce défaut est mesuré après correction automatique par Nikon capture NX2…le nettoyage n’arrive pas à être complet à f/2,8 aux courtes focales, et cause néanmoins certains dégâts à la netteté des détails qui étaient masqués par des franges trop larges. La distorsion est trop forte à 16 mm (1,12%) mais très modérée ensuite, même si elle bascule en coussinet au milieu du range : de 0,25 % à 24 mm elle passe à – 0,29 % à 50 mm, ce qui en pratique ne se remarque quasiment pas.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.