Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST Canon EF 35 mm f/1,4 L II USM, sur le terrain

21/12/2015 | Jean-Marie Sépulchre

Sur le terrain :

Notre préoccupation principale lors du test de terrain a été d’essayer d’évaluer le bokeh procuré par l’objectif selon différentes configurations : beaucoup d’acheteurs rêvent des objectifs f/1,4 non pour les reportages de nuit mais pour les effets de flou qu’ils peuvent procurer. Cependant, si le sujet principal est à quelques mètres de distance, le flou arrière risque de ne pas être très spectaculaire, alors qu’il est très important à distance minimale de mise au point. Sur un sujet principal situé à courte distance on verra bien par contre le changement de flou arrière selon l’ouverture. Enfin au cours de nos essais nous avons vérifié que la plupart du temps un contre jour franc avec le soleil dans le champ ne produit pas de reflet parasite (flare), il n’en reste pas moins qu’un testeur déterminé réussit quand même à prendre en faute l’objectif, en fait si le soleil est oblique et non dans l’axe il peut se produire des reflets parasites, surtout à pleine ouverture, on sera donc attentif au problème dans ce genre de situation.

JPEG - 144.2 ko
Ci-contre : À distance minimale de mise au point en revanche le fond est totalement flou.
Ci-contre : Sur un sujet principal assez rapproché on constate une différence importante en fermant le diaphragme.
Ci-contre : On peut photographier le soleil en face de façon discrète (photo à f/6,3), mais à pleine ouverture et en biais on peut hériter de reflets disgracieux.
Ci-contre : Si le sujet principal se trouve à quelques mètres, le flou arrière n’est pas très important.
L’escalade de la taille des tirages
L’intérêt des capteurs haute définition et des objectifs les plus performants à y associer réside dans leur capacité à fournir des agrandissements de grande taille permettant de discerner des détails très fins en regardant le tirage à une quarantaine de centimètres. Selon la définition du capteur on détermine le piqué selon une certaine taille de tirage (A1 pour 50 Mpxl), et si l’objectif est excellent on peut en confiance tirer « un cran plus grand » parfois avec un peu de post-traitement du RAW. En pratique nous vérifions la taille de tirage en cas de doute en procédant à une sortie sur imprimante avec papier photo brillant d’un crop, c’est-à-dire un morceau de fichier correspondant à la taille qu’aurait l’image si elle tirée entière si notre machine permettait plus que le A3+ ! En scannant le tirage papier s’il s’avère que certains détails du fichier ne sont pas bien transcrits sur le papier alors qu’ils apparaissent à 100% écran on peut être certain que l’on peut agrandir un peu plus.
MDLP N°82, Janvier-Février 2016
- Retrouvez l’intégralité de notre test du Canon EF 35 mm f/1,4 L II USM dans notre numéro quatre vingt-deux du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque, et en vente sur le site (paiement par CB 100% sécurisé) :
- Lire le sommaire du N° 82 de MDLP
- Commander le N° 82 de MDLP
RÉALISEZ 32% D’ÉCONOMIE = ABONNEZ-VOUS !
WORKFLOW + LEMONDEDELAPHOTO.COM : Profitez de 32 % d’économie en souscrivant à notre offre d’abonnement de 1 an (14 numéros au total) au prix de 56 euros TTC.
Je souhaite m’abonner aux magazine Workflow & LemondedelaPHOTO.com
ET SI VOUS DEVENIEZ MEMBRE DU CLUB !
Intégrez au cercle premium des lecteurs de MDLP en adhérant au CLUB (galerie photo, concours exclusifs, PA, coaching, Forum,etc) et recevez pendant 1 an les magazines WORKFLOW & LEMONDEDELAPHOTO.COM (14 numéros), soit une économie de 56 euros TTC.
Je souhaite adhérer au CLUB

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages