Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST : Les objectifs du Fujifilm X-Pro1 [BONUS MDLP No 45]

19/04/2012 | SEPULCHRE Jean-Marie

En complément du test publié dans le N°45 de MDLP, retrouvez toutes les mesures de notre test sur les objectifs du Fujifilm X-Pro1 : le XF 18 mm f/2R, le XF 35 mm f/1,4R, le XF 60 mm f/2,4 R MACRO.

Les trois objectifs de base que Fujifilm a présenté avec le nouveau X-Pro1de format APS correspondent peu ou prou au trio classique 28-50-90 mm qu’un Leicaïste argentiste aimait bien mettre sur son M6 à la fin du siècle dernier. Ne manque que l’équivalent 35 mm, mais un 23 mm f/2 sans doute proche de celui du X100 est déjà annoncé.

Les trois premiers objectifs du X-Pro1 sont construits en métal mais restent légers, seuls les parasoleils des 18 et 35 mm sont en plastique, celui du 60 mm est en alliage léger anodisé noir. Deux bouchons d’objectifs sont fournis avec le 18 et 35 mm, mais ceux qui s’adaptent au parasoleils risquent de tomber si on n’y prend pas garde, mieux veut utiliser le bouchon clipsable sur la frontale.
La finition des optiques est soignée, en noir semi-brillant, mais on peut regretter que la bague de mise au point ne soit pas directe avec une échelle de profondeur de champ ; en fait cette bague sert à ajuster la distance après une pré-mise au point automatique très efficace et la profondeur de champ est indiquée dans le viseur, une habitude à prendre, que regrettera l’adepte de la pré-mise au point pour hyperfocale. L’autofocus est précis mais parfois un peu bruyant, avec des petits crissements. Les bagues de diaphragme sont agréables mais manquent de crantage dur en position A. Le boîtier lui-même a fière allure, avec un dessin ressemblant aux appareils télémétriques des années 1980, mais il ne faudrait pas le prendre pour un compact de poche : il est presque aussi gros qu’un Leica M5, lequel est le plus encombrant des Leica argentiques de série M !


- Ci-dessus : Le X-Pro1 avec son objectif standard


- Ci-dessus : Encombrement du X-Pro1 comparé au Leica M5 de l’auteur

Pourquoi des mesures de piqué en JPEG ?
En général nous mesurons les modèles amateur en JPEG et les modèles expert et pro en RAW, mais il arrive que le logiciel fourni avec l’appareil donne par défaut un moindre piqué en RAW qu’en JPEG, et dans ce cas nous publions les mesures les meilleures. Ce cas déjà vu avec d’autres marques se trouve aggravé avec le X-Pro 1 dont le logiciel Silkypix donne des images sérieusement moins nettes que le réglage standard de base du boîtier, sauf à appliquer des corrections et accentuations ajustées qui sont susceptibles par ailleurs d’augmenter le bruit. On peut espérer que ce logiciel s’améliorera à l’avenir, mais aujourd’hui seul les logiciels tiers seront à même de tirer la quintessence des fichiers du X-Pro1.
MDLP N°45, Mai 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test sur les objectifs du Fujifilm X-Pro1 le XF 18 mm f/2R, le XF 35 mm f/1,4R, le XF 60 mm f/2,4 R MACRO dans notre numéro quarante-cinq du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 45 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages