Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Zeiss « Touit » 12 et 32 mm : Prise en mains

11/07/2013 | SEPULCHRE Jean-Marie

Zeiss est une marque mythique, qui ne commercialise plus de boîtiers, mais dont la gamme d’optiques augmente sans cesse, que ce soit avec ses focales fixes manuelles ou les autofocus développés avec Sony. Cette nouvelle série « Touit » est destinée aux Sony NEX et aux Fuji X.

Le nom nous a inquiété, mais bien que pas totalement silencieux l’autofocus ne fait pas « Touit » à chaque mise au point. Cette nouvelle série destinée aux hybrides à tirage court est autofocus, avec un design sobre et qualitatif, une construction en alliage léger, matériaux synthétiques et bague en caoutchouc, un poids léger mais un prix se situant en haut de gamme. Nous avons testé les deux premiers de la série sur un Fuji XPro1.


- Ci-dessus : Coupe de la formule optique des Zeiss Touit Distagon 12 mm f/2,8 + Zeiss Touit Planar 32 mm f/1,8

Prise en mains et formule optique :

Les deux objectifs apparaissent à la fois très légers et très sérieusement construits, et le maniement de la bague de diaphragme de la version Fuji X est très agréable, douce et précise, avec un crantage par tiers de valeur, alors que la version Sony NEX en est dépourvue. Par contre la bague de mise au point manuelle tourne sans fin et ne dispose pas de gradation ni d’échelle de profondeur de champ. En pratique l’autofocus de notre XPro1 de test a été assez précis, mais pas toujours très rapide. La visée optique du Fuji permet un cadrage au 12 mm (en 32 mm un cadre apparaît dans le viseur) mais dans les deux cas la vision peut être gênée par la présence du parasoleil, surtout au 12 mm ! La formule optique utilisée est sophistiquée pour le 12 mm (équivalent 18 mm en 24 × 36, donc un ultra grand angle) avec 11 lentilles dont 2 asphériques et 3 verres spéciaux, mais simple pour le pour le 32 mm (équivalent 48 mm en 24 × 36, soit un standard) avec 8 lentilles sans verres spéciaux. Dans les deux cas le diaphragme circulaire à 9 lamelles garantit des flous arrière bien dégradés.

Caractéristiques :

Zeiss Touit Distagon 12 mm f/2,8

- formule optique : 11 lentilles en 8 groupes (2 asph . 3 apd)
- distance minimale de mise au point : 18 cm
- filtre : 67 mm
- motorisation : oui
- stabilisateur : non
- joint d’étanchéité : non
- dimensions : 86 x 65 mm
- poids : 270 g
- accessoires : pare-soleil, bouchon
- montures disponibles : Fuji X, Sony E
- fabriqué au Japon
- Prix Public Conseillé TTC : 1099 €

Zeiss Touit Planar 32 mm f/1,8

- formule optique : 8 lentilles en 5 groupes
- distance minimale de mise au point : 37 cm
- filtre : 52 mm
- motorisation : oui
- stabilisateur : non
- joint d’étanchéité : non
- dimensions : 76 x 65 mm
- poids : 210 g
- accessoires : pare-soleil, bouchon
- montures disponibles : Fuji X, Sony E
- fabriqué au Japon
- Prix Public Conseillé TTC : 799 €

Retrouvez l’intégralité de notre test des Zeiss Touit Distagon 12 mm f/2,8 + Zeiss Touit Planar 32 mm f/1,8 dans notre numéro 58 du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.

- Lire le sommaire du numéro 58 de MDLP

- Acheter le numéro 58 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.