Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS : il arrive, accompagné de deux grips

18/12/2013 | Benjamin Favier

Annoncé en 2012, le zoom grand-angle stabilisé devrait être commercialisé lors du premier trimestre de l’année prochaine. Fujifilm annonce en outre deux poignées pour ses compacts à optiques interchangeables experts.

Présentation

L’existence du Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS est connue depuis un certain temps : au lendemain de la sortie du X-Pro1, modèle haut de gamme parmi les hybrides Fujifilm, la marque publiait une feuille de route, pointant les optiques à venir. Il faudra néanmoins patienter jusqu’au mois de mars 2014 pour utiliser ce 15-36 mm (en équivalent 24 x 36). Il sera vendu 999 €.

Un tarif élevé, qui s’explique par des caractéristiques plutôt alléchantes, dans la lignée des précédentes optiques XF. Nous apprécions ainsi la présence d’une bague de diaphragme (même si elle n’est pas graduée, au contraire de celle des focales fixes), un des signes distinctifs de cette catégorie par rapport aux modèles XC. L’ouverture constante à f/4 et surtout la présence de la stabilisation (OIS), pas toujours de mise sur de tels zooms, sont deux excellentes nouvelles. En outre, le fût ne se déploie pas lorsque l’on joue de la bague de zooming, sa longueur demeurant invariable à 87 mm. Au chapitre des déceptions, citons l’absence de joints d’étanchéité, une constante dans la gamme Fujinon, et une distance minimale de mise au point décevante par défaut (50 cm jusqu’à l’infini). Toutefois, une position macro (à solliciter sur le boîtier) fait descendre celle-ci à 24 cm (la mise au point maximale est alors limitée à 3 m).

La famille XF compte désormais neuf membres avec ce 10-24 mm, dont trois zooms. Elle atteindra les dix au printemps prochain, si l’on en croit le site officiel de Fujifilm, avec le XF 56 mm f/1,2 R. Quant aux modèles XC, ils sont au nombre de deux (16-50 mm et 50-230 mm).

Dans le même temps, Fujifilm annonce deux nouvelles poignées pour ses compacts à optiques interchangeables haut de gamme : le MHG-XPRO est conçu pour le X-Pro1, tandis que le MHG-XE (visuel ci-dessus) est compatible avec les X-E1 et X-E2. Chacun de ces modèles est censé améliorer la prise en main de ces boîtiers. Il sera possible de changer de carte mémoire ou de batterie sans retirer le grip. Un espace permet aussi de faire passer le fil d’un coupleur de batterie. Ils seront disponibles en février aux tarifs respectifs de 129 € et 119 €.

À noter,les mises à jour promises par Fujifilm pour les X-Pro1, X-E1, X-E2 et X100s devraient bien être disponibles demain au téléchargement.

- Le site de Fujifilm

Fiche technique Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS

  • Prix : 999 €
  • Type : Zoom grand-angle
  • Focales : 10-24 mm (15-36 mm en éq. 24 x 36)
  • Monture : Fujifilm X
  • Formule optique : 14 lentilles en 10 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : oui
  • Ouverture maximale : f/4
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 7 lamelles, circulaire
  • Distance minimale de mise au point : 50 cm-infini / 24 cm-3 m (Macro)
  • Accessoires fournis : pare-soleil
  • Diamètre du filtre : 72 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 87 x 78 mm
  • Poids : 410 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Et bien voici la première bonne nouvelle Fuji de l’année 2014 !
    Un petit clin d’oeil ici a monsieur-je-sais-tout pour annoncer que le president de Fuji a déclaré (contrairement a ce que prédisait notre nostradamus de laphoto, e.P) qu’il etait hors de question que Fuji se lance dans la fabrication d’un boitier FF, ce projet pouvant mettre en péril la fidélité des clients Fuji d’une part, et d’autre part, ce projet impliquerait de gros investissements pour fabriquer les optiques.

  • Cher ami,
    Monsieur "je -sais-tout" a dit que Fuji n’avait pas de plan pour un
    boîtier FF MAINTENANT....PAS DEMAIN.
    Selon "Deep Throat", il est question pour Fuji de commercialiser un compact
    FF dès 2014. Il a également été dit que Fuji ne commercialisera pas de boîtier FF avant 2015 pour des raisons assez faciles à deviner :
    1-Le capteur hybride sur lequel ils travaillent de longue date ...n’est pas prêt.
    Ils ont des difficicultés techniques à surmonter et ils se sont même allier à
    Panasonic pour faire "avancer le schmilblick".
    Ce capteur devrait résoudre définitivement les difficultés rencontrées par Leica sur ses M9 /M240 avec les GA non rétrofocus :
    - Moins de problèmes de vignetage
    - élimination du "redshift"
    - élimination des dérives colorées.
    - Problèmes de netteté dans les angles (problème résiduels de courbure de champ).

    Paris ne s’est pas fait en un jour...et les capteurs numériques optimisés pour les boîtiers "non reflex" non plus . :-)

    2-Comme le dit parfaitement le boss de Fuji, il faut refaire une gamme optique couvrant le 24x36.
    Ça prendra du temps mais vous pouvez être certain qu’ils y travaillent....tout comme Panasonic voire
    Olympus et Samsung bien entendu.

  • Evidemment, monsieur "je -sais-tout" a un avis sur la question.
    Vraiment FATIGANT, ce type !

  • Ce site serait agréable à consulter s’il n’était pas pollué par certains, imbus d’eux-mêmes et mieux géré par son éditeur.

    Cela serait un endroit d’échange où les plus expérimentés partageraient leur savoir sans chercher à se mettre en valeur et sans dénigrer les autres.

  • Où avez-vous vu que je cherchais à dénigrer les autres ?
    Contrairement à ce que vous dites, je ne suis pas imbu de moi-même et
    la fréquentation de ce site ne me permet pas de dire qu’il y a des gens imbus d’eux-mêmes. Peut-être dites-vous par complexe d’infériorité ?

  • @ns
    Au lieu de faire des "non remarques" sur le fond du sujet, on attend toujours votre avis sur la question !
    Je crois plutôt que j’ai raison d’intervenir car je connais "un peu mieux"
    la question que vous et je peux effectivement compléter le contenu de l’article.

  • Pour en revenir au zoom, il s’agit d’une excellente nouvelle.
    Sony s’était contenté d’un 10-18/4 OSS pour son système NEX.
    Il manquait la focale "passe-partout" de 24mm qui permet
    à ce zoom de gagner en polyvalence.
    On s’attend donc à ce qu’un opticien propose en FF
    un 15-35/4 voire un 15-35/2.8 avec la stabilisation dans les prochaines années.

  • Plus ça va, plus Fuji me met le doute quant à investir dans un FF.
    Boîtiers sympas, capteur X-Trans superlatif et objectifs qualitatifs et de plus en plus intéressant.

    Reste à en prendre un en main pour juger de la réactivité, de l’AF et de l’intuitivité d’emploi.

  • " Je crois plutôt que j’ai raison d’intervenir car je connais "un peu mieux la question que vous ... "

    Qu’en savez vous, triste sire ?

  • Je défend Eric P . Il sait manifestement beaucoup de choses , arrive à consulter les sites japonais avec les prix, etc. . Ce n’ est pas donné à tout le monde . Pour moi c’ est un peu un professeur .
    Pour les objectifs , pour formats 24x36 ou autre , je fais confiance aux grandes marques et aux leaders des adaptables qui sont capables d’ élaborer de très bonnes optiques pour tous les formats. Fuji qui a fait d’ excellents objectifs pendant des années pour les moyens formats ne saurait pas faire pour le 24x36 ? Pentax ne saurait pas faire des nouvelles optiques pour le FF (24x36) alors qu’il en a fait pendant des dizaines d’ années en argentique et qu’il fait ses optiques pour (petit) moyen format en numérique ?
    Je rigole, c’ est une question de temps et de marketing . La question que se pose les fabricants c’ est : suis -je assez costaud pour prendre une place significative sur le marché du FF sans perdre trop d’ argent dans les études, la réalisation etc.?
    Les constructeurs se tassent sur leurs positions qu’ils tiennent bien ou ont su acquérir . Ceux qui ont abandonné le reflex n’ y reviendrons sans doute pas . Le plein format 24x36 semble bien rester entre les mains de ceux qui l’ ont abordé (Canon, Nikon, Sony ) à l’ exception sans doute de Fuji pour de super compacts ou super hybrides , comme vient de le faire Sony .

  • @jp jars
    le problème est multiple. D’abord, Fuji s’est forgé une solide clientèle et a relancé sa marque dont le succès grandit grâce à ses apsc (Fuji X100, XE, etc). Vous voyez vous Fuji tout à coup lancer un FF et du meme coup rendre obsolète toute sa production apsc ? Fuji a reconnu (mais cela on le savait) que ses optiques apsc ne sont pas compatibles FF, donc de nouveau perte sèche pour ceux qui voudraient réutiliser les optiques. Ensuite, comme l’a dit EP, Fuji, aujourdhui, n’a pas encore trouvé le moyen de réduire la taille des optiques qui viendraient se greffer sur un futur FF. Il est donc crucial si Fuji ne veut pas monter des optiques surdimensionnées de faire des avancées techniques. Il est clair que tant que Fuji ne maitrisera pas ces données, il n’y aura pas de boitier FF. Cela étant dit, il restera dans le futur le problème de la réaction des possesseurs d’apsc face à la (future ?) nouvelle gamme FF puisque, je le rappelle, AUCUNE optique apsc ne sera compatible avec les nouveaux boitiers FF, ce qui n’est pas le cas d’autres marques dont une partie au moins est compatible. Cette réflexion n’est pas anodine ni anecdotique, elle pose la question des choix des fabricants et des "impasses" vers lesquelles ils conduisent parfois les consommateurs. Reste que le système actuel est très performant, certains tests - pour ce qu’ils valent - ont meme essayé de montrer qu’il n’y avait pratiquement pas de différence dans le rendu (bruit entre autres) entre un fuji XE2 et un Canon 5 mkIII.

  • @jp jars
    pour Pentax, je pense que ce n’est pas une question de volonté, c’est une question de capitaux. Le conglomérat Ricoh a-t-il les moyens et envie d’investir d’énormes capitaux pour se retrouver de toute façon à moins de 10 % des parts de marché des FF. Ca, c’est la question. D’un autre côté, s’ils ne le font pas et que le prix des FF continue de baisser, on peut légitimement se poser la question de la survie des fabricants cantonnés dans l’apsc.

  • Je ne suis pas sûr que ce soit seulement un problème de capitaux pour Pentax.
    Ils ont une gamme 24x36 au "frigo".Il ont encore quelques FA au catalogue
    et certains DA sont paraît-il....de faux DA (C’est à dire que certains DA couvrent
    en réalité le 24x36).
    Pour ce qui est des capteurs, leur plan est manifestement d’aller faire leurs emplettes chez Sony...dont on sait qu’ils ont doublé leur capacité de production de wafers depuis...2012 !
    Le problème qui se pose à Pentax est en réalité très simple : Les capteurs APSC rendent au moins 1 IL
    en sensibilité (à S/B équivalent) par rapport au FF (à niveau technologique égale )et également un peu
    plus d’une ouverture en PDC.
    Contrairement à la propagande "officielle",les optiques dédiées APSC NE SONT PAS PLUS ÉCONOMIQUES que les optiques dédiées APSC (à diamètre de pupille d’entrée équivalent).
    Ensuite, et nous le savons aujourd’hui, le tarif du FF est en train de s’effondrer :
    La différence de tarif entre un NEX 7 et un Alpha 7 ne sont plus que de 300 € au moment du lancement.
    Cette différence est encore plus faible au Japon ( 200 €).
    Dès lors, les fabricants ont la possibilité de faire un reflex amateur FF à 1000 €.
    Dès lors la crédibilité de Pentax sera mise en cause car ils vendent certains de leur reflex...plus chers
    que ce reflex FF "low cost".
    Evidemment, Pentax devra se reconvertir au FF...ou disparaître.

  • @ message 12.
    Ce que vous dites est inexact.
    Lorsque Fuji sortira son mirrorless FF, il utilisera la même monture que celle utilisée actuellement pour ses XF/XC.
    Le diamètre du puit de cette monture laisse passer un capteur FF...exactement comme chez Sony.
    Sony conserve la compatibilité des objectifs E avec ses Alpha7 /7r grâce à un mode crop.
    Fuji fera exactement la même chose quand ils basculeront en FF.
    Accessoirement, celà permettra à la clientèle une transition "en douceur".
    Toute la gamme ne se refera du jour au lendemain et les gens seront libres d’investir en FF..à leur rythme
    et en fonction de leur budget.
    Le mirrorless a cet avantage sur le reflex d’offrir une transition plus "douce".

  • @message 12 :
    Encore une erreur : Le 5D Mk III surpasse bien n’importe quel boîtier APSC !
    Il suffit de consulter les tests DxO et de jeter un coup d’oeil sur le paramètre
    "Low light" pour voir que le FF à un avantage supérieur à 1 IL.
    En revanche, la dynamique du capteur du 5D III est effectivement moins bonne
    que celle des mirrorless Fuji parce que Canon ne dispose pas encore de la technologie Exmor. Ce devrait être chose faite dès l’année prochaine, Canon
    disposant d’une technologie comparable sur ses récents compacts
    G15/G16.
    La richesse des couleurs mesurée par DxO tend également à montrer que les capteurs APSC rejoignent les FF (comparaison NEX6 Vs 5D III par exemple).
    Là encore, c’est un problème lié à l’absence de techno Exmor chez Canon.
    En comparant un D610 avec n’importe quel APSC, le FF reprend l’avantage sur tous ces critères.

  • @ji

    Il suffit de lire mes nombreuses et riches interventions pour s’en rendre compte ! ;-)

  • @Fred2

    En regardant les clichés jusqu’à 800 isos (Je m’en tiens aux samples officiels de Fuji accessibles sur son propre site !),
    on peut se dire "Ça m’suffit !" mais le système restera limité (le parc optique) par rapport à la bonne vieille gamme reflex des ténors du marché.
    Par ailleurs, la baisse progressive des tarifs du FF (On trouve aujourd’hui un 6D en SP pour le prix d’un X Pro 1 à son lancement !)
    fait que tôt ou tard ils devront basculer vers le FF avec toutes ses implications...et en sachant que le mirrorless est peu compatible avec des optiques "lourdes" mais superlatives (L’Otus 55/1.4 ,les classiques 24-70/2.8
    etc...)
    Sony a récemment reconnu "qu’il est peu raisonnable de faire un zoom transtandard f/2.8 pour son Alpha 7".
    Tout est dit !

  • Le message n°17 (entre autres) démontre la grande modestie d’ eric-p

    Pas moins de 8 interventions de sa part au sujet d’un produit qui n’est pas encore commercialisé !!

  • Message 12- réponse à EP
    malheureusement, ce n’est pas moi qui l’ai dit mais .....le president de Fuji ! Il a déclaré tout récemment qu ’a l’heure actuelle, Fuji n’était pas en etat de produire des optiques aussi compactes pour le FF que pour les apsc. J’en conclus donc que les optiques apsc ne pourront pas se monter sur les futurs Fuji FF. A l’époque, je m’étais étonné qu’aucun fabricant n’était parvenu a concevoir un boitier FF style leica M9 avec des optiques aussi compactes que les Leica. Votre réponse laissait entendre que le capteur Leica etait special et permettait donc le "recyclage" partiel en tout cas d’une part, et d’autre part l’utilisation d’optiques compactes. Alors, la question est reposée : pourquoi toutes ces grosses sociétés aux capitaux puissants, possédant des cerveaux opticiens ne sont ils,pas capables de faire la meme chose que Leica ??? Voyez un 21 leica f2.8 FF et un 14 Fuji ! Quelqu’un a posé la question de savoir si Fuji ou d’autres étaient capables de produire des optiques performantes , effectivement, je me le demande par rapport à la.compacité. Regardez meme zeiss avec son 35 f2.0 qui équipe le Sony rx1 : un monde de difference de compacité entre le summicron et le zeiss. En fait, c’est cela que les gens recherchent : la compacité ET la performance. Est ce si difficile ????

  • bonjour,

    juste pour signaler qu’un 16-35 f1:2.8 existe depuis des années chez Canon, série L Et il est excellent en plus (on ne parlera pas du tarif...).
    Vivement quand même la disponibilité de ce 10-24, je fais des économies en vue de son achat !
    cordialement à tous !

  • Eric-P a écrit :

    Encore une erreur : Le 5D Mk III surpasse bien n’importe quel boîtier APSC !
    Il suffit de consulter les tests DxO et de jeter un coup d’oeil sur le paramètre
    "Low light" pour voir que le FF à un avantage supérieur à 1 IL.

    Sans vouloir pinailler, il suffit de consulter le site de DxO pour voir… qu’aucun Fujifilm X-trans n’a été testé (le seul APS Fuji récent testé est le X100). C’est justement d’eux que l’on parle ici et c’est eux que l’ensemble de la presse considère comme largement supérieurs aux autres capteurs APS-C, donc votre raisonnement est irrecevable en l’espèce.

    Eric-P a aussi écrit :

    Canon ne dispose pas encore de la technologie Exmor. Ce devrait être chose faite dès l’année prochaine, Canon disposant d’une technologie comparable sur ses récents compacts G15/G16.

    J’ai peur que vous confondiez plusieurs choses. La technologie Exmor, c’est la conversion numérique intégrée directement au capteur, apparue sur l’Alpha 700. Ce qui est apparu sur les derniers G et S, c’est le capteur rétro-éclairé, que Sony vend comme Exmor R (notez le R) et que nous appelons couramment BSI (en opposition aux classiques FSI).
    Ce sont deux technologies différentes : dans la grande famille des Cmos, on peut avoir un capteur FSI avec conversion à part (Canon EOS 300D par exemple), un capteur FSI avec conversion intégrée (tous les Exmor "tout court"), un capteur BSI avec conversion intégrée (tous les "Exmor R", mais aussi les capteurs BSI que Sony vend aux autres fabricants, les derniers OmniVision et Toshiba, etc.) et théoriquement un capteur BSI avec conversion à part (sur le papier, intégrer des convertisseurs au bout de chaque colonne est plus simple que repasser la zone gravée sur un nouveau support pour faire un BSI, donc je soupçonne qu’à peu près tous les fabricants capables de maîtriser la technologie BSI ont intégré les convertisseurs au capteur).

    En l’occurrence, je ne suis pas dans le secret des dieux, mais je note que les compacts Canon G et S sont passés au BSI en même temps que les Nikon et Samsung équivalents, avec des capteurs aux spécifications rigoureusement identiques. Il est donc hautement probable que Canon ne fabrique pas lui-même ces capteurs, mais les achète à un tiers (Sony au hasard), ce qui ne permet de tirer aucune conclusion sur la technologie présente ou à venir des capteurs Canon.

  • Ce n’est pas parce qu’on possède un Stradivarius FF qu’on sait jouer du violon. Et toc !

  • @f. Mée
    Merci pour ces explications claires et ..... éclairantes. De plus en plus de sites internet proposent des comparaisons entre Fuji et d’autres ténors FF et c’est logique puisque la serie X représente pour les pros et semi-pros une alternative crédible dans la mesure où il devient difficile (je n’ai pas ecrit impossible) de différencier les FF des Fuji. EP l’a d’ailleurs reconnu que dans la plupart des critères dont tiennent compte les pros, les Fuji tiennent la dragée haute au FF. On ne peut pas opposer systématiquement les FF aux Fuji apsc car il s’agit d’outils différents mais il faut bien reconnaitre qu’a partir du moment où les perfs sont au RDV, le glissement d’un système vers un autre s’en trouve facilité. Enfin, Fuji semble davantage customer friendly (comme on dit là bas) que les Canonikon. Dans ses récentes déclarations, le.president de Fuji mise d’ailleurs sur la durabilité de son système. Juste une petite remarque sur la MAP : il est logique d’avoir une MAP aussi "faible" sur un zoom tel que celui là afin de conserver une qualité d’image optimale. C’est une question de construction optique.

  • @Franck Mée
    Les capteurs des compacts Canon sont d’origine Canon !
    Evidemment !!!
    Comment je le sais ?
    DxO a testé les compacts Nikon P7700 & P7800 dont on est certain qu’ils proviennent de Sony (des Exmor R dans les deux cas.)
    Or ces capteurs sont moins performants que celui du Canon G16.
    Voudriez-vous m’expliquer pourquoi Sony fournirait un capteur différent
    aux deux marques en privilégiant Canon ???
    Il est également peu probable que le capteur provienne de Toshiba
    (qui fournit une partie des capteurs de Nikon en DSLR) ou bien Toshiba
    est un tres mauvais commerçant.
    En effet, s’ils disposaient du meilleur CMOS (Le G15 est FSI )du marché,
    ils se seraient déjà fait remarquer sur le marché mirrorless.
    Nous savons que les meilleurs capteurs mirrorless proviennent de ...Sony.

    Ne sous-estimez donc pas la force de réplique de Canon sur le terrain des capteurs. Canon avait une large avance dans cette technologie il n’y a pas si longtemps et ils comptent bien reprendre ce leadership technologique.

    Accessoirement,le site Sensororg.info indique bien que le Canon G15 dispose d’un capteur FSI CANON pratiquement aussi performant que le
    CMOS BSI du Nikon P7700.

    2-En ce qui concerne la technologie Exmor, elle n’était pas initialement aussi performante et pas plus performant que les CMOS Canon vers 2007.
    La véritable rupture technologique s’est effectuée il y a 3 ans avec l’annonce du Nikon D7000.
    Nous savons qu’il faut 4 années de travail pour développer un nouvel ensemble capteur+électronique et un peu plus de 3 années se sont écoulées depuis la sortie du D7K.
    Nous avons donc bon espoir pour que Canon introduise une rupture technologique sur les CMOS de ses prochains reflex.

  • Réponse au message-20
    Les japonais n’ont apparemment pas pas suivi Leica sur la piste
    du mirrorless FF (à la Leica)pour deux raisons :
    1-Leica a peut-être "vérrouillé" toutes les technologies permettant la réalisation
    d’un mirrorless FF avec des brevets :
    - système de microlentilles décalées pour améliorer le rendement photonique
    des rayons inclinés (objectifs GA)
    - Correction automatique du vignetage propre aux GA
    - Correction des dérives colorées dans les angles
    - Correction logiciel de l’aliasing résiduel du fait de l’absence de filtre AA
    - utilisation d’un filtre IR spécial intégré au réseau de ML.

    On sait aujourd’hui que les japonais ont pu s’adapter à au moins une partie
    de ces technologies puisque le Sony A7r dispose d’un réseau de ML décalées
    ....vendu fort cher !!!

    Malgré tout, le système Leica M conserve quelques inconvénients :
    - Les images réalisées avec des objectifs GA présentent dans certaines circonstances (contre-jours !) un effet redshift sur un ou plusieurs coins de l’image.
    - Le système Leica ne présente pas de vrai zoom (Le WATE est un zoom "discret") alors que les japs souhaitent intégrer des zooms à leur catalogue
    mirrorless.
    - Le système Leica M est MF alors que les Japs veulent faire un système AF
    ....au moins aussi performant que le système reflex (afin d’être compétitif sur le marché)...et avec des moteurs intégrés aux objectifs !
    (Ce n’était pas le cas du système Contax G par exemple)

    2-Les problèmes évoqués précédemment m’incitent à penser que les japonais veulent
    un système plus ambitieux que le Leica M tout en résolvant les derniers problèmes techniques résiduels rencontrés sur le Leica M.
    Fuji dit implicitement avoir la solution d’une bonne partie de ces problèmes grâce au capteur hybride
    (Silicium/matériaux organiques) qui permettra de se débarasser définitivement du filtre IR
    (La couche de mastériau organique joue en partie le rôle de filtre IR)
    et des aberrations optiques résiduelles rencontrées sur les Leica M ou Alpha7-7r
    (Courbure de champ résiduelle, dérives colorées, redshift...)
    Ils pourront également se débarasser du filtre AA réputé incompatible avec les objectifs GA de type
    Leica M.
    Ce capteur est en cours de développement et Fuji s’est même associé à Panasonic pour accélérer sa mise au point.
    L’autre particularité de ce capteur est d’avoir un meilleur rendement photonique pour des rayons
    inclinés jusqu’à 30º. Le rendement des capteurs classiques s’effondre au delà de 10º.
    Cette nouvelle famille de capteur permettra donc de mieux exploiter les GA "type Leica M"
    ainsi que ....les objectifs ultralumineux (ouvertures plus grandes que f/2 ).
    Actuellement, les fabricants modifient "en douce" la sensibilité du capteur pour faire croire qu’un
    objectif f/1.4 est 2x plus lumineux qu’un f/2...ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.


    En ce qui concerne les possibilités techniques actuelles, Fuji pourrait faire un mirrorless FF
    en utilisant les astuces techniques qu’ils ont utilisé pour réaliser certains objectifs de son système actuel (Fuji repousse la position de la pupille de sortie vers l’avant de l’objectif pour diminuer l’inclinaison des rayons).
    Le problème est que si cette solution fonctionne bien avec les 35mm (FF)
    et un peu moins avec les 28mm....Fuji déclare forfait pour le 21mm (FF) :
    Leur 14/2.8 XF a un encombrement comparable à un 20-21mm pour reflex (par rapport au format !).
    Accessoirement, leur 10-24/4 XF a un encombrement comparable à celui d’un 17-40/4 (toujours par rapport au format)en 24x36.
    Si Fuji veut faire du mirrorless FF compact et léger, il lui faut impérativement maîtriser ce capteur hybride.
    Vu la complexité du problème, on comprendra aisément que les japonais mettent plus de temps que Leica pour sortir un mirrorless FF.
    Notez enfin que l’encombrement des zooms proposés par Sony pour son A7 n’est pas négligeable
    et qu’ils auront certainement des difficultés à produire un zoom GA type "17-35".
    Je pense d’ailleurs qu’ils se contenteront d’un 15-28/4 OSS FE...largement inspiré du 10-18/4 OSS E.
    Les zooms f/2.8 FF ne sont d’ailleurs même pas d’actualité pour le système E 24x36...