Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

M. Zuiko 12-45 mm f/4 Pro : transstandard léger

12/02/2020 | Benjamin Favier

Ce zoom figurait sur la dernière version de la feuille de route publiée par Olympus au mois de novembre. Un modèle plus compact, léger et abordable, que le 12-40 mm f/2,8 Pro.

Présentation

Nous sommes plus habitués à voir des zooms offrant une ouverture constante à f/4 dans l’univers du plein format. Moins en Micro 4/3. Dans la gamme M.Zuiko actuelle, il existe un impressionnant 12-100 mm f/4 IS Pro, équivalent à un 24-200 mm en 24 x 36. Du côté des Lumix G (modèles compatibles sur les boîtiers Olympus Pen et OM-D), il y a un 7-14 mm f/4 Mega OIS. Et plutôt des optiques à ouverture glissante f/2,8-4, estampillées Leica (8-18 mm, 12-60 mm et 50-200 mm).

Ce M.Zuiko 12-45 mm f/4 Pro rejoint la liste importante des transstandards Micro 4/3 et se pose en alternative, plus légère, plus compacte, moins onéreuse, par rapport au M.Zuiko 12-40 mm f/2,8 Pro. L’optique pèse seulement 254 g (382 g pour le modèle à f/2,8 constant) et mesure 70 mm de long pour 63,4 mm de diamètre (contre 84 x 69,9 mm).

Pas de stabilisation IS, malgré une ouverture à f/4 : cela aurait pu être utile, bien que les boîtiers Olympus soient stabilisés sur cinq axes, car la double stabilisation fonctionne très bien et permet de ne pas trop monter en Iso, ce qui n’est pas négligeable en Micro 4/3. Avec les E-M1X et E-M1 Mark III, le gain revendiqué par Olympus, avec le 12-100 mm f/4 est de 7,5 IL.

La formule optique comprend douze lentilles (voir détail dans la fiche technique ci-contre) réparties en neuf groupes. Le diaphragme comporte neuf lamelles. La distance minimale de mise au point sera de seulement 12 cm en position grand-angle, et de 70 cm en position téléobjectif. Pour rappel, elle est de 20 cm à toutes les focales, avec le 12-40 mm. On pourra utiliser des filtres de 58 mm de diamètre. Appartenant à la gamme Pro, le 12-45 mm bénéficie de joints d’étanchéité.

Ce zoom devrait être lancé courant février, au prix de 649 €. D’après la feuille de route dévoilée en novembre par Olympus, nous attendons désormais plusieurs zooms téléobjectifs, dans les mois à venir : les M.Zuiko ED 150-400 mm f/4,5 TC1,25x IS Pro, ED 100-400 mm f/5-6,3 IS et un autre, dont l’identité n’est pas encore connue.

- Le site d’Olympus

Fiche technique

  • Prix : 649 €
  • Type : zoom transstandard
  • Focales : 24-90 mm (éq. 24 x 36)
  • Monture : Micro 4/3
  • Formule optique : 12 lentilles en 9 groupes (3 lentilles HR, 1 super HR, 1 HR, 2 Asph., 2 ED)
  • Bague de mise au point : oui
  • Protection tout temps : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : via le boîtier
  • Ouverture maximale : f/4
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 7 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 12 cm (GA)/70 cm (TELE)
  • Pare-soleil : oui (LH-61G)
  • Diamètre du filtre : 58 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 70 x 63,4 mm
  • Poids : 254 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Devant les nombreuses plaintes des clients Olympus, consécutives à une épidémie de lumbagos et autres fractures de la colonne vertébrale, Olympus, dans sa grande sagesse, a décidé d’ajouter
    un 12-45/4 "Pro" (de quoi ???) à son line-up : 307 g de gagné sur le monstreux 12-100/4 IS Pro !!!
    Les utilisateurs du 12-40/2,8 "pro" MFT y trouveront également leur compte : 128 g de gagné !!!
    Cette fois, si la clientèle se plaint encore du poids de ses objectifs, c’est à désepérer....

  • Pour ce qui est du tarif du 12-45/4 MZD (649 €),
    on trouve le 24-105/3,5-5,6 IS STM pour 24x36 en ce moment à 399 €.
    Bien sûr, les olympussiens me diront que ce zoom est un véritable cul de bouteille !
    Tout le monde le sait chez Canon...

  • Dans quelques jours, Canon présentera son nouveau 24-105/4-7,1 IS STM RF
    (équivalent à un 12-50/2-3,6 en MFT) qui pèsera 395g , mesurera 89mm de long ...et dont le tarif sera
    très vraisemblablement inférieur à ce Zuiko.

    Je vous parie qu’on trouvera encore des Olympussiens qui nous expliqueront que, non, vraiment,
    141 g de plus sur leurs vertèbres, c’est décidément beaucoup trop !
    Puisque j’vous dit que l’amour (pour Olympus !) rend aveugle....

  • Mais on s’en fou eric-p, celui qui est équipé en Olympus ne va pas acheter un objectif Canon ?
    Alors c’est quoi ce charabia hors sujet ?
    Toujours la même chanson, pénible

  • @3 : en ce qui concerne les zooms "standard" c’est vrai qu’on gagne peu à ne pas être en 24x36.

    En revanche j’apprécie mon Pentax 55-300 mm sur mon Pentax KP (APS), Il équivaut à un 80-450 mm, ne pèse que 440 g, est peu cher, bon et petit. Quand je pars seul dormir à 3000 m comme l’été dernier avec la tente etc. je suis content de n’avoir "que" 12 kg sur le dos pour monter 1750 m.

    Ca coûte combien un 400 mm en 24X36, et ça pèse combien ?

  • 5 messages
    3 signés d’eric-p....................pour rien, si ce n’est continuer à faire l’apologie du FF

    Comme l’écrit @4 : pénible

  • @1+2
    Effectivement, la traditionnelle mauvaise foi ...
    Comparer une optique en plastique à ouverture glissante à une optique tout métal a ouverture constante, cela montre bien que le disque rayé va bientôt user complètement l’aiguille full frame :-)
    On se réjouit tous de la sortie d’un autre zoom jouet qui ouvre à la grosse ouverture de f7 à la plus longue focale , ceci afin de rendre l’optique 32 milligrammes plus légère et ainsi apporter de l’eau au moulin à paroles d’eric P , le chevalier blanc pour qui Canon lavera toujours plus blanc que blanc.....
    Comme l’écrit déjà quelqu’un , mais qu’est ce que ça vient faire ici ce bashing récurrent contre Olympus.
    C’est fatigant....
    Et pour info, je travaille avec une autre marque qu’olympus mais au moins je respecte les choix de tout le monde et je ne fais pas de l’ironie et du sarcasme à deux balles.

  • @6, 7 et 8 : en effet.
    En ce qui me concerne, j’ai un Nikon D800 (après un Canon 5D MII) ET un olympus Pen-F (après un Fuji X100), et je suis très content des deux.
    J’espère que les deux marques survivront longtemps et j’achèterai toujours ce qui me plaît, en fonction de mon plaisir de manier un appareil, de le sortir de mon sac (plus ou moins discrètement selon les circonstances.. et les appareils) et de prendre des photos ; le tout sans égard pour les considérations ’scientifiques’ d’un quelconque pape de l’Optique (ni des diktats anti-consommation de l’écolo de service) ... et sans condamner le choix des autres.

  • Merci pour cette revue, et surtout les commentaires.. Je vais attendre d’autres nouvautées !

    Au plaisir de vous lire

  • @4
    Ce n’est pas tant HS que vous l’imaginez.
    Je vous pose la question : Où est la cohérence de cette société qui commence à proposer
    un 12-100/4 IS Pro...avant de se raviser quelques années plus tard pour dire "M***, on s’est trompé, l’objectif est vendu trop cher, on va simplifier le bidule"
    Donc, aujourd’hui, Olympus propose un nouveau zoom "pro" 12-45/4 et puis après,quand ils verront que les ventes ne suivent toujours pas, ils nous feront peut-être un 12-60/4, pourquoi pas ?

    Tout celà me rappelle le feuilleton à épisodes chez Nikon qui ne savait pas quoi faire pour draguer la clientèle de son concurrent avec des objectifs 18-XXX DX qu’ils ont proposé à TOUTES LES SAUCES
    18-70, 18-200, 18-135,18-300 ,etc,etc.... et ,last but not least, ils ont même fini par gratter l’ouverture finale pour gagner du poids et alimenter le schmilblick marketing !

    Donc, voilà, Olympus ne sait plus trop quoi faire pour essayer de draguer une nouvelle clientèle dans une période assez difficile pour l’industrie photo, qui plus est...

    Je sais bien que la critique est facile et que l’art....mais Olympus ferait mieux d’essayer d’innover.
    Par exemple en travaillant sur un transtandard démarrant à 10mm voire 8/9 mm....surtout quand ils savent que Canon y travaille de son côté...

  • @LD 31 (m5)
    Un 400mm , ça pèse ce que vous voulez ! Tout dépend de l’ouverture.
    Les acteurs du 24x36 peuvent faire du 400 mm aussi léger que vous voulez ; il suffit de réduire l’ouverture.
    Il y a quelques mois , Canon a nargué discrètement Olympus en publiant un brevet de 600/8 DO IS qui n’est pas si innocent qu’il y paraît.
    Pour Canon, ces publications de brevets sont un moyen très efficace de communiquer à leurs aficionados
    (Canon sait TRÈS BIEN que les passionnés épluchent tous les brevets qu’ils publient pour tester leurs réactions)
    les petits formats n’apportent rien ou pas grand chose.
    Le seul problème de Canon est de pouvoir VENDRE ce qu’ils produisent (sinon ils font comme Boeing avec leur MAX) : Ils perdent du fric !
    Tout celà explique que Canon a peu de 400mm...qu’il réserve plutôt aux professionnels :
    - Un 400/2,8 de 2850g
    - un 400/4 de 2150g techno DO
    - Un 400/5,6 L EF qui pèse 1250g mais pas stabilisé.

    ....et puis il y a les 100-400/4,5-6,3 stabilisés Tamron/Sigma qui pèsent environ 1160g et relativement pas chers.

    Sinon, moi, personnellement, j’ai longtemps utilisé un 500/8 SP catadioptrique MANUEL (MAP manu très difficile donc beaucoup de déchets...et qui pèse 500g et qui donne "une fois de temps en temps" des résultats honrable sur un antique Canon 5D de 12,8 MP ...

  • @8
    Arrêtez de nous rabattre les oreilles avec vos optiques en métal Vs plastique !
    Tout le monde sait bien qu’Olympus utilise du plastique comme les copains !!!
    Comme je l’ai déjà dans d’autres messages, l’origine du surpoids des optiques MFT est à chercher ailleurs :
    Le diamètre de la lentille frontale est généralement surdimensionné afin de limiter le vignettage par exemple.
    Comme une optique F4 est plus dificile à corriger, elle utilise plus de lentilles qu’une optique f/4-6,3.

    Quant aux perfs optiques du 24-200/4-6,3.....eh bien je vous invite à faire la comparaison une fois que celle-ci sera disponible !
    Personnellement, j’ai rarement vu une optique MFT casser plus de briques qu’une optique 24x36... même à ouverture glissante !

  • @13. Et vous arrêtez de nous rEbattre les oreilles avec votre rabâchage sans intérêt.

  • BF/LK et leurs alter égo seraient bien avisés de faire le ménage dans ce taudis où sévissent des aigris de tout poil.

  • @Eric

    "un 12-100/4 IS Pro...avant de se raviser quelques années plus tard pour dire "M***, on s’est trompé, l’objectif est vendu trop cher, on va simplifier le bidule"

    Olympus ne sait pas tromper sur ce 12 100 on achète cet objectif pour le range ce n’était pas en courant en 2017 !!! , J’aimerais bien que lenstip=opticallimits=photozone teste le Canon et Nikon 24 200 pour le comparer.
    J’ai des doutes sur l’impartialité du site lenstip=opticallimits=photozone ils semblent beaucoup apprécier les Olympus pro comme mon 12 100 et le 45 1,2. Il y’aurait une embrouille. La conclusion sur le test du 45 1,2 me rende méfiant.
    Question pour toi Eric une optique MFT avec son cercle image plus réduit est elle plus facile à corriger ? Est-ce moins cher à produire dans l’absolue.

  • @Montolympus
    J’ai pour habitude de dire que "le poids d’une optique varie comme le carré du format" ,
    c’est à dire qu’à ouverture géométrique identique et couverture angulaire identique, une optique FF pèsera 4x plus qu’une optique MFT.
    En toute rigueur, le poids du verre varie comme le cube du format tandis que le poids du fût varie plutôt comme le carré du format mais dans la réalité, empiriquement, le poids global d’une optique varie comme le carré du format (quand les caractéristiques des 2 optiques sont égales sur le plan qualitatif).

    Pour ce qui est du coût d’une optique, il est donc tentant de penser que le coût d’un 85/1,2 FF devrait être 4x supérieur à celui d’un 45/1,2 MFT !
    OUI MAIS :
    *Le coût d’une optique dépend aussi du volume de vente réalisé par l’opticien.
    *Le coût dépend aussi de la main d’oeuvre pour assembler et vérifier /tester cette optique !
    *Enfin, le coût de revient de l’optique dépend aussi des services annexes.
    Les grandes marques disposent d’un SAV spécialisé tandis que les marques "indépendantes" (Sigma/Tamron/Cosina....) ont un SAV réduit à la portion congrue.

    Il est bien évident qu’un 45/1,2 MFT nécessite à peu de choses près autant de main d’oeuvre que l’assemblage d’un 85/1,2 L RF...

    Enfin, les marges bénéficiaires ne sont pas forcément les mêmes entre Canon FF et Olympus du fait que ces entreprises possèdent des PDM différentes.
    Un professionnel de Nikon (qui intervient de temps en temps sur NCI) nous a révélé qu’une entreprise photo devait avoir impérativement AU MOINS 15% de PDM pour espérer survivre à la compétition internationale.
    Bien sûr, vous allez me citer Leica. ...sauf que Leica n’est absolument pas compétitif (j’enfonce les portes ouvertes et se cantonne au marché de luxe. Ses optiques sont vraisemblablement développées en coopération avec d’autres partenaires comme Panasonic très vraisemblablement pour la gamme SL.
    Du temps de l’argentique, ils collaboraient déjà avec minolta...

    Pour en revenir aux formules optiques, la réalisation d’une optique MFT est aussi difficile à réaliser qu’une optique 24x36 avec des caractéristiques identiques.
    Certaines caractéristiques des optiques MFT sont plus difficiles à obtenir, d’autres sont plus faciles :

    - Les lentilles asphériques sont plus faciles à obtenir en MFT qu’en 24x36 parce qu’elles sont généralement plus petites.
    La réalisation de lentilles asphériques de grand diamètre (disons D>70mm) n’a été obtenue que récemment
    et encore ! Tous les opticiens ne disposent pas de ces nouvelles technologies dans le camp FF.
    - Les optiques MFT nécessitent théoriquement moins de verres spéciaux à dispersion anormale que les optiques FF car la correction des AC est liée à la longueur focale.
    Plus la focale est importante, plus les AC sont difficieles à corriger.
    C’est ce qui explique pourquoi un 300/2,8 avec converter se comporte mieux qu’un 600/800 avec ces mêmes converters...
    - Pour compenser certaines faiblesses du format MFT, les opticiens ont tendance à surdimensionner certaines pièces optiques pour limiter le vignettage.
    il ne vous aura pas échappé que la lentille frontale du 7-14/4 Zuiko ZD pour FT est anormalment grande pour ce format. Ce choix technique est motivé par une recherche d’une meilleure correction des aberrations géométriques ainsi qu’un vignettage plus réduit qu’en 24x36 (C’était d’ailleurs un des arguments marketing utilisé par Olympus pour promouvoir le FT).

    Pour autant, les acteurs mettent de plus de verres spéciaux dans leurs optiques afin de compenser l’écart de performances dû à la diffraction.
    Sur le papier, une optique 24x36 devrait fournir des détails 2x plus fins qu’une optique MFT et donc 4x plus d’informations.
    Dans la réalité, l’écart est moindre du fait des difficultés supplémentaires à corriger les AC en FF.
    En argentique, on estimait que la quantité d’informations variait comme la diagonale du format.
    En numérique, on estime plutôt qu’il varie comme la puissance 1,5 environ (ça dépend du type d’objectif etles comparaisons sont en réalité délicates à réaliser)...car les opticiens du FF ont décidé de réagir en produisant également de meilleures optiques capables de donner leurs meilleurs résultats dès la PO.

    Ceci explique la prise de poids du récent 85/1,2 L RF Vs 85/1,2 L II EF (environ +200g).

    Au bout du compte, dans une même officine l’écart de tarif entre MFT et FT pour deux optiques de caractéristiques comparables peut varier de 1 à 2 à 1à 4-5(entre opticiens institutionnels), 1 à...1 entre Olympus et un indépendant en FF voire entre 1 et 0,7 (ce qui est évidemment révoltant !)

    25/1,2 Olympus =1300 € Vs 50/1,2 L RF = 2500 € (1 à 2 )
    300/4 IS Olympus =2369 € Vs 600/4 LIS III Canon = 14000 € (1 à 5,9)
    200/2,8 Panasonic = 1900 € Vs 400/2,8 LIS III Canon =13000 € ( 1 à 6,8)
    Dans les deux derniers cas, Canon est handicapé par le fait que ses volumes de ventes sont ridicules et la finition des super-télés est clairement meilleure (fût en alliage de Mg etc...)
    12/1,4 Panasonic =1149 € Vs 24/1,4 DG art Sigma = 714 € (Le FF MOINS CHER QUE LE MFT ! écart de 1 à 0,62 !)

  • @eric

    Merci, pour tes explications c’est très intéressant.

  • @17 « j’enfonce les portes ouvertes »
    EXACT