Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les défauts optiques

27/10/2009 | Jean-Marie Sepulchre

Les défauts optiques

Il est dommage que l’excellent logiciel DPP de Canon ne corrige l’aberration chromatique que pour les optiques de cette marque, car c’est le seul défaut relevé sur le Sigma 10-20 mm, les franges parasites se remarquent à 10 mm (zone rouge dans les angles, 2,8 pixel à f/3,5 mais encore 2,5 pixels à f/11). On remarque que des aberrations chromatiques moins importantes (de 1,5 à 2 pixels) subsistent à toutes les focales sous forme d’un cercle montrant une dégradation autour du centre optique, on les atténuera en fermant le diaphragme autour de f/8.
Le vignetage est bien maîtrisé et s’il atteint 0,8 IL à 10 mm il ne dépasse plus 0,6 IL ensuite et n’est pas gênant en pratique quand on ferme le diaphragme autour de f/5,6 (0,4 IL à toutes les focales). La distorsion est limitée, bien que la déformation en barillet soit de 0,89% à 10 mm, beaucoup de produits concurrents dépassent 1%. A 12 mm elle est discrète avec 0,52% puis devient quasiment imperceptible à 16 mm (-0,18%) et peu gênante à 20 mm (-0,27%) bien qu’inversée en coussinet. Il ne faut pas oublier que nos graphiques multiplient par 5 son intensité pour que la forme du défaut soit bien visible !

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Hors-séries Le Monde de la photo