Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

La découverte du GX-10

28/05/2007 | Michel Lion


©Wilfrid Hoffacker / Journal photographique

Les 2 photographes de l’équipe sont Bruno Calendini et Wilfrid Hoffacker. Après un repas vite avalé, nous découvrons nos outils, des Samsung GX-10. L’appareil fait bonne figure. Il présente une fabrication soignée et sans être lourd, son poids procure la sensation d’un matériel solide. Le GX-10 offre des garanties sérieuses : un capteur de 10 Mpxl, une stabilisation interne au boîtier, un système anti-poussière et une conception tropicalisée.

Le dos de l’appareil laisse apparaître de nombreux et larges boutons. Si le premier regard porté sur ces commandes peut déstabiliser l’amateur, on en saisit tout l’intérêt une fois qu’elles sont mémorisées. Ainsi, une touche Info affiche sur l’écran LCD, un résumé complet des paramètres de prise de vue sélectionnés. La touche Fn, elle, propose un raccourci vers 4 réglages essentiels : balances des blancs, sensibilité iso, réglages du flash et cadence image. En bas à droite, une petite commande ornée d’une main permet la mise sous tension du stabilisateur. Sur le côté, près de l’objectif et sous le bouton qui sert à éjecter le flash intégré, un autre bouton permet de passer instantanément en format Raw (sur une seule vue ou plusieurs selon son paramétrage)… innovant et très intéressant ! Samsung tire ainsi tous les bénéfices de la technologie numérique en permettant au photographe d’accéder rapidement aux réglages les plus importants.

Seul bémol, la touche de mémorisation d’exposition très excentrée et censée tomber sous le pouce droit qui, dans la pratique, exige des doigts d’accordéoniste. L’appareil est alimenté par un accu de 1 620 mAh et stocke les données sur carte SD. La trappe d’accès à la carte mémoire s’ouvre avec une petite clé papillon dont la manipulation s’avére délicate lorsque l’on a de gros doigts et qu’il faut agir vite. Au niveau des menus, la navigation est intuitive et offre une multitude de réglages pour personnaliser les fonctions de votre appareil. Au-delà des classiques réglages de netteté, saturation, contraste, qualité des fichiers, on trouve aussi : nettoyage du capteur à l’allumage, différents tons d’images, multi exposition, attribution de fonctions à chaque molette, bracketing étendu, filtres numériques, diaporama, etc. À noter que de nombreux écrans sont accompagnés d’une courte explication, destinée à aider le photographe dans ses choix.

On sélectionne le collimateur AF grâce à un joypad et 3 options : 11 collimateurs disponibles (le photographe active celui qu’il désire), mode automatique (l’appareil active automatiquement celui des 11 collimateurs qui lui semble le mieux adapté), un collimateur central unique et verrouillé (seul le collimateur central est actif). Nos GX-10 sont accompagnés de leurs optiques dédiées : un 10 -17 mm f/3,5 -4,5, un 12-24 mm f/4, un 18-55 mm f/3,5 –5,6 et un 50-200 mm f/4 –5,6.


©Wilfrid Hoffacker / Journal photographique

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP