Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Introduction

10/02/2011 | Jean-Marie Sépulchre

La perfection est-elle de ce monde ? Vous ne trouverez pas cet objectif chez votre détaillant, il s’agit d’un modèle destiné au cinéma 35 mm, disponible depuis peu en monture Canon ou Nikon… car il se trouve que le format cinéma 35 mm est assez proche de la taille des capteurs APS-C, et que les reflex récents à capteurs APS-C sont dotés de fonction vidéo haute définition (Full HD) leur permettant de concurrencer les caméscopes haut de gamme, voire de fournir des séquences de qualité proche de celle du cinéma numérique 2K… en principe.
Beaucoup de salles de cinéma sont maintenant équipées pour projeter les films en 2K (2 048 × 1080 pixels), format proche du Full HD vidéo (1 920 × 1080 pixels), même si la quasi-totalité de la production cinématographique mondiale fait encore appel au support film pour la prise de vue d’origine, puis au scan pour le montage numérique. Mais le format 4K (4 096 × 2 160 pixels) qui commence à se répandre à la prise de vue va clairement dépasser, avec ses 8,5 Mpxl, la capacité d’une pellicule fine de 35 mm (à la base, image de 16 × 21 mm) qui sépare les détails comme un capteur de 4 Mpxl environ. Les objectifs de cinéma récents doivent donc anticiper l’avenir avec un pouvoir séparateur plus élevé que requis aujourd’hui, l’optique peut être un investissement alors que de nouvelles caméras sont présentées à un rythme rapide.
Mais que donne un objectif de cinéma, en performances pures, sur un capteur photographique pourvu de deux fois plus de pixels que le cinéma le plus haut de gamme ? Angénieux nous a confié en exclusivité un de ses zooms cinéma pour le mesurer sur le Nikon D7000, avec notre processus habituel de test. Bien entendu, nous avons aussi essayé de faire un peu de vidéo avec… Un détail avant de poursuivre, le prix de cet objectif pas comme les autres : environ 30 000 €.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Je bave !
    Je regrette amèrement feu un zoom Angénieux, décédé bêtement lors d’une chute en montagne, et également la disparition pour le public de ces extraordinaires merveilles, choisies en leur temps par la NASA pour ses missions (oui, oui, les photos des missions Apollo et de la conquête de la Lune ont été faites avec des boitiers Nikon et Haselblad équipés d’optiques Angénieux). Je suis à peu près sur que si ces sublimes cailloux refaisaient leur apparition sur le marché public, au vu de leur extraordinaire qualité ancienne et très probable aujourd’hui (il n’y a qu’à voir les résultats des tests de cet article), ils auraient un succès, peut être limité, mais fructueux (Leica, Bessa, Voigtlander, etc, combien de divisions ?). En tout cas, je serais prêt à casser ma tirelire pour une optique ( une , ou deux, mais pas un troupeau) d’excellente qualité.

    • Petite précision : pour la conquête de la lune, les optiques Angénieux équipaient les cameras de cinéma et télévision, et les appareils photographiques étaient équipés de Nikkor pour les Nikon et de Carl Zeiss pour les Blad...ce qui n’ote évidemment rien au niveau de qualité exceptionnel des objectifs Angénieux. Vous n’êtes pas seul à souhaiter qu’Angénieux s’intéresse à nouveau au marché "public" mais on peut penser qu’une position incontestable dans un marché pro à forte valeur ajoutée est quand même leur priorité aujourd’hui...cela ne doit pas les empêcher de réfléchir au futur ?

    • "Si vous voyez la différence, payez la différence !" ...comme le soulignait en son temps un fabricant d’optiques nommé Vivitar qui présentait pour comparaison une vue prise avec un de ses objectifs et la même vue produite cette-fois avec un caillou prestigieux 2 x plus cher !

    • Cher JMS
      Vous écrivez "on peut penser qu’une position incontestable dans un marché pro à forte valeur ajoutée"
      D’ou tenez vous ce scoop mondial ?
      Ne serais ce point le marché militaire qui serait privilégié par Thalès (propriétaire de la marque Angénieux)

    • Les militaires sont-ils des professionnels ? :D

    • Bien sûr que les militaires sont des professionnels, depuis la fin des appelés ! Mais quand je parlais d’un marché pro à forte valeur ajoutée, dans le contexte de cet article, il s’agit du cinéma et des zooms de prises de vues, où Angénieux garde une forte part de marché...Cooke, Zeiss et maintenant Leica étant sur les fixes. Je n’ai pas les chiffres exacts mais environ 50% des emplois chez Angénieux sont consacrés au cinéma argentique et numérique...c’est le fait de monter ce type d’optique sur un reflex qui est un scoop intéressant pour nous, pas le chiffre d’affaires que je ne connais pas par branche !

    • Si tout le monde faisait des 10 x 15 imprimés sur papier journal, pourquoi acheter un Vivitar, alors qu’un jetable avec menisque en plastique moulé peut faire aussi bien, aurait-on pu répondre à l’époque ;o)

    • Je regrette mais aucun objectif Angenieux n à jamais equipé un quelquonque Nikon ou Hasselblad dans l’espace. C’était des objectifs Nikkor et Zeiss...

  • J’ai franchement énormément de mal à comprendre ce que vient faire un tel test dans ces colonnes qui plus est avec un D7000 derrière. C’est un peu comme si vous testiez une formule 1 avec une monte pneumatique de Twingo (je vous laisse apprécier qui des deux est la Twingo...)
    Nous sommes là dans les domaines du cinéma et de la vidéo professionnel et bien loin du "monde de la photo", j’aimerai que vous nous fassiez partager vos lumières sur les très récents télé-objectifs lancés par Canon, objectifs sans doute moins prestigieux mais plus en rapport avec nous, lecteurs et nos activités.
    Merci
    PS Je n’ai pas dit que je n’étais pas content...

    • Il en faut pour tous les goûts, et il existe un vrai mouvement (notamment dans les milieux de la pub, des concerts, et même pour des plans au cinéma) pour se servir de la fonction vidéo des reflex récents ! Pour les télé Canon, dès qu’on nous les passe pour essai vous aurez l’essai...nous commençons d’ailleurs ce mois ci avec le 70-300 L, vous n’avez plus qu’à patienter un ou deux jours ;o)

    • JMS a testé des dizaines (centaines ?) d’objectifs photo "normaux" et je trouve cet exercice de style sur un objectif hors-normes au contraire rafraichissant. Ca enlève des oeillères et permet de voir ce qui se fait en optique dans d’autres domaines. Une fois de temps en temps, ça fait du bien !

      JMS, est-ce que c’est l’objectif qui a obtenu la meilleure résolution (en max et en homogénéité) de tous les objectifs testés (y compris les fixes photos "de légende") ?
      Avec la résistance au flare, je trouve ces résultats époustouflants ! Merci pour ce partage.

    • Nous faisons des tests de piqué (note synthétique) pas de résolution, et un capteur qui a une résolution optique de 105 paires de lignes au mm ne peut pas tirer le maximum théorique d’un objectif mesuré par son constructeur à 200 paires de lignes sur mire de projection à haut contraste (j’ai vu le test sur place à l’usine), c’est pour cela que j’écris que l’objectif a des réserves pour l’avenir (un film haute def résoud 160 paires de lignes et présente pas loin de 12 millions de points sensibles sur un format cinéma academic, mais en contraste moyen les pertes par diffusion dans le film, puis par contretypage pour les copies de projection, font qu’il ne fait pas mieux aux yeux du spectateur qu’un vidéo full HD projeté sur grand écran). Pour un vrai test de pouvoir séparateur en haut constraste on serait donc limité par le capteur...on serait plus proche des limites théoriques avec un GH2 par exemple, mais il faudrait une monture Nikon -> Micro 4/3 en plus...!

      Maintenant un élément d’information : j’ai écrit dans les forums et dans un e_book à paraître que pour une belle impression de piqué le D7000 devait être réglé à 4 en accentuation, et pas à 3 comme il l’est par défaut. Tous les 35 objectifs testés dans cet e_book le sont donc à 4...Pour cet Angénieux on restait au piqué maxi mesuré à 3...et aurait sans doute encore été au grade excellent à 2 dans 90% des cas de figure !

    • Salut
      il est clair qu’il y a une grave erreur de casting avec ce D7000, ce type d’objectif n’étant absolument pas conçu pour une utilisation comme ça. On se sert de ce genre d’objo d’une part en motorisant la bague de zoom et concernant le point il est établi au mètre à ruban ou à la mire et surtout "le pointeur" est chargé de suivre le point tout au long du mouvement de caméra (c’est pour ça que la bague de point est hyper démultiplié) on est donc complètement à contre emploi avec un pauvre D7000 avec lequel cet objectif ne pourra être que bon. Pour moi c’est pas un test juste une prise en main et il faut préciser que sur les tournages on voit de moins en moins de zoom car ce mouvement est aujourd’hui assez démodé par contre on voit de plus en plus la combinaison optique fixe et travelling et ou pano.

    • Concernant le test sur le plus exigeant GH2 avec capteur 4/3, il suffit d’une simple bague à 30 euros et sans lentille, donc sans fausser le test... Ce serait vraiment intéressant pour la communauté de plus en plus nombreuse de photographes qui utilisent ces formats car en supposant que ce zoom angénieux montre enfin ses limites sur GH2, on aurait une bonne idée de ce que peut vouloir dire qu’un capteur est bridé par ses optiques...

    • Pour tester jusqu’au bout ce que cette optique a dans le ventre, comme le précise JMS, il faudrait aller sur un GH2. Attention donc à ne pas considérer qu’un D7000 est inadapté pour ce test... certains pourraient supposer qu’il eût fallu le tester sur un FF. Alors que c’est l’inverse : petit capteur = grande exigence optique.

    • Cet objectif, de même de 90% des optiques utilisées en cinema, ne couvre pas le FF puisque les films cinéma utilisent le 35 mm en défilement vertical, et non horizontal.

  • Félicitations à JMS pour avoir osé tester ce type d’objectif, ce qui n’était jamais arrivé auparavant à ma connaissance.
    Tester un Angénieux, c’est un peu tester une Ferrari pour l’automobile ; on n’aura jamais les moyens de se l’acheter mais ça permet d’apprendre que les meilleures optiques "en ont sous le pied" comme on dit.
    Je regarde de temps à autre ce que font les opticiens sur ce marché car cela donne des indications sur les évolutions du marché photo dans les années à venir.
    Comme le broadcast, le marché cinéma est passionnant sur le plan optique.

  • Je lis bien tard cet article ! Comment ai-je pu le louper alors que je consulte "lmdlp.com" 3 ou 4 fois par semaine ?
    Ces 5 pages sont un réel plaisir . Que de regrets pour nous Français sur nos industries perdues .
    Voilà ce que sait faire une PME française : une fabrication de toute première qualité et extrèmement performante . Nous devons en être fiers à défaut de pouvoir utiliser les optiques ANGENIEUX . Que ceux qui en ont encore une (quelques zooms pour 24x36) les gardent précieusement et continuent à faire des belles photos argentiques avec , celà en vaut la peine .
    Un grand merci à M. J.M. SEPULCHRE pour cet article sur 5 pages . Il aurait largement mérité la publication papier .