Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Introduction

10/02/2011 | Jean-Marie Sépulchre

La perfection est-elle de ce monde ? Vous ne trouverez pas cet objectif chez votre détaillant, il s’agit d’un modèle destiné au cinéma 35 mm, disponible depuis peu en monture Canon ou Nikon… car il se trouve que le format cinéma 35 mm est assez proche de la taille des capteurs APS-C, et que les reflex récents à capteurs APS-C sont dotés de fonction vidéo haute définition (Full HD) leur permettant de concurrencer les caméscopes haut de gamme, voire de fournir des séquences de qualité proche de celle du cinéma numérique 2K… en principe.
Beaucoup de salles de cinéma sont maintenant équipées pour projeter les films en 2K (2 048 × 1080 pixels), format proche du Full HD vidéo (1 920 × 1080 pixels), même si la quasi-totalité de la production cinématographique mondiale fait encore appel au support film pour la prise de vue d’origine, puis au scan pour le montage numérique. Mais le format 4K (4 096 × 2 160 pixels) qui commence à se répandre à la prise de vue va clairement dépasser, avec ses 8,5 Mpxl, la capacité d’une pellicule fine de 35 mm (à la base, image de 16 × 21 mm) qui sépare les détails comme un capteur de 4 Mpxl environ. Les objectifs de cinéma récents doivent donc anticiper l’avenir avec un pouvoir séparateur plus élevé que requis aujourd’hui, l’optique peut être un investissement alors que de nouvelles caméras sont présentées à un rythme rapide.
Mais que donne un objectif de cinéma, en performances pures, sur un capteur photographique pourvu de deux fois plus de pixels que le cinéma le plus haut de gamme ? Angénieux nous a confié en exclusivité un de ses zooms cinéma pour le mesurer sur le Nikon D7000, avec notre processus habituel de test. Bien entendu, nous avons aussi essayé de faire un peu de vidéo avec… Un détail avant de poursuivre, le prix de cet objectif pas comme les autres : environ 30 000 €.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



TAMRON

CEWE