Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le Verdict

16/02/2011 | Jean-Marie Sépulchre

Caractéristiques

Ce type zoom est fréquent en gamme amateur et expert et très rare en gamme pro, on pourra regretter une ouverture un peu limitée et une absence de collier de pied, disponible seulement en option.

Fabrication

La fabrication est de haut niveau avec une très belle finition, des joints d’étanchéité et de larges et pratiques bagues caoutchoutées pour la mise au point et le zooming, c’est un vrai pro de ce point de vue, mais on est un peu surpris par l’avancée de la partie avant en longue focale.

Ergonomie

L’autofocus comme l’anti vibrations sont rapides et silencieux, on sera attentif à ce que la visée soit bien stabilisée avant de déclencher. La mise au point rapprochée est agréable. Par contre l’absence de collier de pied en série est très préjudiciable à la bonne stabilité de l’ensemble sur pied ou monopode.

Qualité optique

Le piqué est de haut niveau mais moins impressionnant que sur les zooms pros F2,8 de la marque. L’aberration chromatique est correctement maîtrisée, le vignetage limité, mais la distorsion en longue focale pourra gêner en paysage.

Rapport qualité/prix

Avant de craquer il faut évidemment s’interroger sur le prix…trois fois plus élevé que le Tamron 70-300 VC qui présente aussi une belle qualité optique. Bien entendu, ce Canon présente un piqué un peu plus élevé et une construction à toute épreuve, il sera le choix du baroudeur mais ce dernier pourra aussi comparer cette offre avec les 70-200 mm pro stabilisés de la marque, accompagnés d’un convertisseur 1,4×. Il n’est pas évident alors que le rapport qualité prix du 70-300 L soit si bon, surtout si on ajoute l’achat d’un collier de pied !

Note : 7,9 / 10

Les +

- Construction pro à toute épreuve
- Piqué élevé
- Vignetage et aberrations chromatiques bien maîtrisés

Les -

- Absence de collier de pied en série
- Distorsion à corriger pour le paysage
- Prix très élevé

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour

    Aujourd’hui, si on compare le 70-300ISL avec le 70-200F4L IS qui sont pour moi les deux conccurents directs, la différence de prix est d’environ 100Euros, si on ajoute un mutliplicateur Canon 1.4x III qui pèse 500€, le couple 70-200F4L IS devient bien plus onéreux.
    De plus, j’ai toujours lu que l’usage du multiplicateur s’il dégrade le piqué, dégrade aussi la luminosité d’un cran ou deux : dans ce cas quid de votre remarque ?!

    Maintenant je me pose des questions concernant de collier de pieds : pour vous, à quoi est dû le problème de déformation ?
    - Pb conceptuel lié à l’augmentation de longueur ?
    - Défaut de fabrication sur votre exemplaire ?
    En fait j’ai du mal à croire que Canon aient mis sur le marché un objectif pro avec un défaut aussi grotesque.

  • Je possède cette optique depuis 8 mois et l’ai déjà renvoyé 2 fois au SAV !

    A première vue, cet objectif a l’air bien construit, à l’exception peut-être de la bague de mise au point beaucoup trop souple et avec un peu de jeu. Pour le reste la manipulation du 70-300 L reste un pur bonheur. Son gabarit assez compact pour un "grand blanc" le rend très pratique à manipuler.
    Côté photo, c’est là aussi très satisfaisant avec un piqué et des contrastes saisisants. La stabilisation est très performante (meilleure par exemple que sur le 24-105) tout comme l’AF très réactif et particulièrement précis.

    Bref celà aurait pu être une bien belle optique si la motorisation interne n’était pas aussi fragile (surement la conséquence de l’avancée de la partie avant). Sans chute ni traumatisme, mon objectif a déjà présenté 2 casses spontanées et donc justifié 2 retours en SAV... Scandaleux à ce prix !

    Si c’était à refaire, j’opterai pour un 70-200 IS bien plus fiable apparemment.

    • Je possède également un 70-300 IS L et confirme pour la bague de mise au point trop souple sur mon exemplaire ; apparemment ce n’est pas le cas sur toutes les optiques puisque j’ai eu en main un exemplaire avec une bague avec une friction normale dans une grande enseigne de photo ; en tous cas le SAV est intervenu en convenant que si ce n’était pas habituel, c’étant dans "les tolérances" de fabrication ; il n’en reste pas moins que dès qu’on effleure une bague aussi souple... et c’est fréquent car il n’est pas aisé de trouver ses marques pour utiliser cet objectif à main levée/ A part cela j’ai eu un 70-200 qui me servait très peu et ne regrette pas mon 70-300