Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les défauts optiques

16/02/2011 | Jean-Marie Sépulchre

La qualité optique est très bonne, d’autant que si l’ont opère en RAW les dernières versions de DPP corrigent l’aberration chromatique, la distorsion et le vignetage. Ici ces corrections n’ont pas été activées car la correction d’aberration chromatique peut diminuer un peu le piqué, ce qu’il faut corriger cas par cas avec un peu plus d’accentuation. En l’occurrence l’AC peut se voir dans les angles à 70 mm (1,5 pixel) et 300 mm (1,3 pixel) mais pas à un niveau gênant, et elle est très bien maîtrisée aux focales moyennes. Le vignetage reste toujours modéré (entre 0,4 et 0,5 IL) et disparaît en fermant d’un cran. La distorsion est un peu élevée pour un zoom pro, avec un léger barillet (0,56 %) à 70 mm qui s’inverse ensuite en coussinet pour dépasser - 0,50% à partir de 200 mm, ce type de déformation paraissant moins naturel à l’œil. Sa correction est cependant aisée car sa forme est régulière.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • D’ abord merci pour les tests et article.

    Ensuite je suis etonné du piqué à 300 mm qui devrait etre meilleur, vu l’ investissement.

    Meme si j’ en avais besoin, je choisirais un 70-200 f/4 et un multiplicateur au vue des tests sur mire de cet optique (en esperant que mon modèle soit un bon modèle ?)

    A quand un trés bon 70-300 f/4 chez Canon- ça oui, et on regarderais pas le prix probablement.