Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikkor AF-S 70-200 mm f/2,8E FL ED VR : passage de témoin

19/10/2016 | Benjamin Favier

Après un septennat de bons et loyaux services, le 70-200 mm f/2,8 VR II est mis au goût du jour. Cette nouvelle version du zoom téléobjectif choyé par les professionnels arbore une formule optique ambitieuse et apporte de nombreuses évolutions ergonomiques.

Présentation

En juillet 2009, Nikon dévoilait la version II de son 70-200 mm f/2,8 VR, qui succédait au premier modèle de ce type stabilisé, apparu en 2003. Un zoom alors incontournable pour les possesseurs de reflex plein format numérique, la marque ayant investi ce marché en 2007 avec le D3. Depuis, un 70-200 mm f/4 VR a vu le jour en 2012, offrant un excellent compromis. Avec son nouveau 70-200 mm f/2,8E FL ED VR, Nikon souhaite proposer un modèle professionnel susceptible de répondre aux exigences des systèmes autofocus des D5 et D500. Et surtout faire oublier l’immense déception suscitée par le 24-70 mm f/2,8E VR

En parcourant la fiche technique, on note l’arrivée logique de technologies vues sur les récents Nikkor, comme le 105 mm f/1,4, que nous avons testé dans notre numéro 90, actuellement en kiosque. Parmi les vingt-deux lentilles réparties en dix-huit groupes figurent six verres ED pour limiter les aberrations, une lentille en fluorite et une à indice de réfraction élevé (HRI). Un traitement Nano Crystal est employé pour combattre flare et images fantômes. Le diaphragme à ouverture électromagnétique (mention E dans l’intitulé de l’optique) assure un contrôle régulier de l’exposition en mode Rafale, comme sur les 200-500 mm, et le trio 400/500/600 mm.

Le mode VR Sport apparaît aussi, comme sur les téléobjectifs cités. Il assurerait un gain de quatre vitesses, contre trois et demi sur la version VR II. Un nouvel algorithme de déplacement des lentilles devrait générer moins de vibrations et de bruit. Nous ne manquerons pas de tester le suivi AF et l’efficacité de la stabilisation avec les D5 et D500 très prochainement. La distance minimale de mise au point est réduite de 30 cm par rapport au 70-200 mm f/2,8 VR II : elle passe à 1,1 m à toutes les focales. Le rapport de reproduction maximum progresse : passé de 0,17x sur la version VR à 0,12x sur le VR II, il est de 0,21x sur le 70-200 mm f/2,8E FL ED VR.

Nikon a accru la résistance aux intempéries par rapport au précédent modèle, en protégeant toutes les parties mobiles avec des joints d’étanchéité. La lentille frontale bénéficie d’un traitement au fluor. Pas de lentille de Fresnel, technologie utilisée sur le très compact AF-S 300 mm f/4 VR, mais le poids est revu à la baisse, de quelque 110 g par rapport au modèle VR II, soit 1,43 kg au total. Au niveau de l’ergonomie, quatre touches personnalisables apparaissent… ou plutôt réapparaissent, puisque le premier zoom sorti en 2003 en était pourvu, contrairement au VR II. Les bagues de zooming et de mise au point ont été inversées : celle dédiée à la mise au point est la plus proche du capteur. Le pare-soleil HB-78 permettra de poser l’optique à la verticale sur une surface plane, lorsqu’il est à demeure.

Reste le prix : à 3 199 € (commercialisation prévue le 10 novembre), l’AF-S 70-200 mm f/2,8E FL ED VR va être attendu au tournant. Un faux pas comme celui commis avec le 24-70 mm VR serait un bien mauvais signe envoyé aux possesseurs de reflex FX. Les performances de haut vol du 105 mm f/1,4 (lire test dans MDLP 90) laissent espérer qu’il ne s’agissait là que d’une erreur de parcours…

- Le site de Nikon

Fiche technique Nikkor AF-S 70-200 mm f/2,8E FL ED VR

  • Prix : 3199 €
  • Type : zoom téléobjectif
  • Focales : 70-200 mm
  • Monture : F, compatible 24x36 mm
  • Protection : poussières, ruissellement
  • Formule optique : 22 lentilles (6 ED, 1 fluorite, 1 HRI) en 18 groupes, éléments Nano Crystal
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : oui
  • Ouverture maximale : f/2,8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 9 lamelles, circulaire
  • Distance minimale de mise au point : 1,1 m
  • Accessoires fournis : pare-soleil, étui souple, bouchons
  • Diamètre du filtre : 77 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 202,5 x 88,5mm
  • Poids : 1 430 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Chez Canon, on est mort-de-rire !!!
    Nikon nous refait le coup du nouveau zoom "high-tech" déjà disponible depuis
    plus de 6 ans chez son principal concurrent !
    Le 70-200/2.8 L IS II dispose déjà d’une lentille fluorite et le rapport de grandissement maxi vaut G=0.21x
    Autrement dit, Nikon a passé pratiquement 7 ans à essayer de...repomper les caractéristiques d’un zoom concurrent !

    Quant à la présence d’une lentille fluorite dans la formule optique, nous sommes heureux d’apprendre que Nikon
    a changé d’avis après avoir claironné haut et fort durant 40 ans (!) que les verres ED étaient suffisants !!!
    Mieux vaut tard que jamais me dira-t-on...

    Il y a tout de même un problème : Depuis 6 ans, la fluorine n’est plus vraiment en honneur de sainteté, certains verriers (Hoya, Ohara,etc...) proposent un verre aussi performant et MOINS CHER à produire que la fluorine. Pourquoi avoir renoncé à celui-ci alors que les principaux concurrents le font (même Canon !!!) ?
    Qu’attend donc Hikari (filiale de Nikon et fournisseur exclusif de la marque ) pour proposer un tel verre à son catalogue ?

    Cette entreprise me donne toujours l’impression d’avoir un métro de retard sur la concurrence.
    Accessoirement, les "sous-marques" (tout est relatif dans l’industrie optique, hein !), proposent déjà des
    70-200/2.8 très performants comme le 70-200/2.8 VC USD de Tamron avec ce fameux verre XLD pour bien moins cher et à peine moins performant...

  • @1 Ouaisss Canon ce sont les meilleurs... the best all over the world ! Nikon ouhhhhhhh pas beau !!
    Mais au fait.... on s’en fout royalement !

  • Non, on ne s’en fout pas, justement !
    À ce train là, les nouveaux photographes préfèreront investir chez Canon plutôt que dans une marque qui se contente de faire du "remake" des produits de son concurrent avec 6/7 ans de retard et pour plus cher !
    D’autres marques par le passé ont appliqué la même politique "plan-plan" au niveau professionnel et elles ont fini par disparaître.
    Lors des derniers JO, 75% du matos professionnel utilisé par les photographes professionnels provenait de Canon.
    Ce n’est pas normal. Si Nikon continue sur cette voie et ne se secoue pas les puces plus que ça, il disparaîtra et canon
    sera en situation de monopole avec les conséquences que je vous laisse imaginer...

  • Il y a un autre point que j’ai oublié de signaler : Nikon a présenté son 105/1.4 AFS-E 1 mois avant la Kina
    et 2 nouveaux objectifs ... 1 mois après la Kina. Quelque part, ça la fout mal sachant qu’une entreprise (Nº2 mondial du DSLR !) est incapable d’arriver les pleines de nouveautés techniques sur un RV immanquable.
    Nikon n’a aucune excuse...

  • Mais Eric-p qu’est ce que tu attends donc pour postuler chez Nikon et les sauver !!!!
    (ou alors tu veux postuler en tant que journaliste au MDLPn vu les tirades qu’on se tape à chaque fois !!!)

  • @5
    La réponse est vraiment simple :
    Je ne pourrais pas postuler chez Nikon même si j’étais en mesure de redresser cette boîte.Je ne suis pas Japonais accessoirement...
    Il suffit de regarder ce qui est arrivé à Michael Woodford chez Olympus...

    Quant à postuler chez LMDP, je crains fort d’être en dehors de la "ligne éditoriale" du journal (comme n’importe quelle revue photo d’ailleurs).
    Les pages "commentaires" sont en réalité parfaites pour dire tout haut ce que les journalistes voire certains photographes pensent tout bas.
    Cette boîte ne fonctionne pas normalement. Celà fait des années que je le dis et les dernières nouveautés techniques
    de Nikon ne m’incitent pas à changer d’avis malheureusement.Croyez bien que je le regrette profondément car je préfèrerai qu’une concurrence réelle subsite au sein de l’industrie photographique...
    Pourquoi ne pas le dire ?

  • Je suis nikon. Je les trouvent chère et certes un peu de retard par rapport à Canon. Mais j’aime bien cette marque. L’ergonomie etc tout simplement. Tant mieux si Eric est mort de rire. Tu as la marque numéro 1 du marché et moi j’ai la numéro 2. Il en faut pour tout le monde.
    Nous chez Nikon aussi on rigole bien de tout ceux qui sortent les graphique. Stat. Liens qui explique le Pk du comment faire pour que nikon soit mieux. Ça passe le temps et on chipote. Car au final un sujet shooté avec tel ou tel génération de 70-200 de tel ou tel marque. Très peu de monde verront la différence... Surtout après un passage par Lightroom.

  • D’accord pour dire qu’il n’y a pas de différence fondamentale entre Canon et Nikon ; on "survit" très bien chez Nikon
    malgré tout. Le dernier 70-200/2.8 AFS VR II était déjà un très bon modèle malgré ce retard dans le facteur de grandissement maxi (0.11 x seulement quand canon proposait 0.21x ).
    Malgré tout, il y a ce problème du rapport Q/P que même LMDP ne cherche pas à cacher. La clientèle Nikon l’a appris à ses dépens : Les tarifs remontent chez Nikon et sa compétitivité par rapport à son principal concurrent diminue...

  • À signaler que le tarif de ce zoom est tout à fait "normal" pour un produit de ce type.

    Canon proposait son 70-200/2.8 LIS II au tarif de 300.000 JPY HT en mars 2010 (soit 320.000 JPY d’aujourd’hui)
    Nikon propose son 70-200/2.8 AFS-E VR à 332.500 JPY HT au japon...

    Je n’en dirais pas autant de son 19/4 PCE dont le tarif est excessif par rapport à son concurrent direct ( 30% en tenant compte de l’inflation).

  • Ce devient lassant d toujours lire les mêmes réactions à chaque fois que Nikon sort un produit. Que du négatif.
    Le seul point que je relève, c’est que je ne suis pas sûr que les clients Nikon, lassés comme,peuvent l’être d’autres clients d’autres marques , migrent vers Canon. De plus en plus de clients DSLR migrent vers le Mirrorrless et de plus en plus d’observateurs pensent que cette orientation va augmenter. Beaucoup migrent vers Fuji car fuji propose ce que les autres ne proposent pas..... ne parlons pas de Sony dont les tarifs sont aussi décourageants que les nouveaux prix Nikon. ...

  • De plus en plus de clients migrent vers le mirrorless....sur la pointe des pieds, hein !
    Les PDM du reflex sont encore de 75% alors que les "cabinets d’experts" prévoyaient que le mirrorless surpasserait
    le marché reflex à partir de 2015. Visiblement, on y est pas encore...
    Sur le marché pro, vous connaissez beaucoup de pros qui ont renoncé au reflex, vous ?
    Moi je les cherche encore à la loupe !

  • @11
    Pour ce qui est de Fuji, je ne vois vraiment pas ce qu’ils proposent de plus par rapport au reflex sur le plan des optiques...

    Quant aux tarifs Sony Vs Fuji (chers dans les 2 cas !), il faut aussi tenir compte du fait que vous comparez du FF Vs APSC.
    Sony ne va tout de même pas proposer le même tarif pour 2 formats différents !

  • Je photographie avec nikon depuis mes 13 ans et j’ avoue très largement que cette marque est de plus en plus déroutante . Comme le dit eric-p il y a certaines points qui sont justes allucinants. Et je le dis et je le répète, je suis un vraie j’aurai ne depuis 27 ans. Les points que je relève depuis quelques années. Incohérence totale dans la gamme notamment des reflex. Pas de ligne directrice depuis la, ou devrais je dire les sortis des D800 et D800E très vite remplacé par un D 810. Un D600 véritablement foireux. Un D 750 qui a débuté sa carrière avec "flare" et dont je ne sais toujours pas qu’ elle est sa place par rapport à un D610. Par contre je sais ce qu’elle est par rapport au D700 .... Des D4 qui auront laissé un goût amer pour certains. Des appellations de boîtiers qui se suivent sans réelle cohérence. Comme si il était la pour combler des trous. Bon le D500 qui est entré dans mon stock semble une réussite comme le D5, qui a presque 7000 euros reste 700 euros plus cher que Le vaisseau amiral de la concurrence rouge. Côté optique ça va un peu mieux mis à part un 24-70 qui pour beaucoup restera également comme un grand foutage de gueule et surtout pour moi... j’espère pour ceux qui casseront leur tirelire que ce nouveau 70-200 soit un best-seller six ans après le Canon et pour 1200 euros de plus. Mais je pense que l’énergie dépensée par les ingénieurs Nikon sur les cam sport fera probablement une grande différence sur le futur de la marque .....

  • Concernant le 70-200 et son tarif qui devient élitiste, ça laisse de beaux espoirs de vente â Sigma et Tamron ! ou à la version Nikon en f4 qui est excellente et bien suffisante pour beaucoup.

  • Comme je l’ai déjà dit, le tarif de ce 70-200/2.8 AFS E FL ED VR est "normal" au Japon :
    Le 70-200/2.8 AFS VR II a été lancé au tarif de 310.000 JPY HT fin 2009
    et le tarif du nouveau (site Nikon Jp ) a été fixé à 332.500 JPY HT 7 ans plus tard, soit 7.26% d’augmentation en 7 ans.
    Nikon répercute le tarif de son nouveau zoom en fonction de l’inflation.

    En revanche, l’augmentation CONSTATÉE en Europe est plus élevée du fait de la montée du Yen. Nikon n’y est pour rien !

    Pour ce qui est des produits issus des indépendants (Sigma, Tamron), les tarifs sont certes plus avantageux mais ces
    produits sont toujours victimes du "FUD" (en particulier chez Canon vu les échos que je reçois ! )
    et d’un SAV qui laisse passablement à désirer.

    Ne pas oublier non plus la décote des produits Sigma/Tamron en occasion qui a tendance à dissuader certains clients.

    Les photographes pros et autres amateurs "fortunés"/passionnés préfèreront casser la tirelire pour avoir "la paix"...

  • @Laurent (14)

    Les performances optiques du 70-200/2.8 AFS VR II étaient déjà très bonnes (j’ai eu l’occasion de regarder les samples
    sur D3X qui m’ont paru convaincants).
    L’ajout d’une lentille fluorine devrait améliorer encore légèrement les choses sur ce nouveau zoom même si, à vrai dire, je ne m’attends pas à des miracles.Le plus gros progrès se situe dans l’amélioration significative du rapport de grandissement
    qui passe de 0.11x à 0.21x (Les macrophiles apprécieront !).
    De là à troquer "l’ancien zoom pour le nouveau", je ne suis pas convaincu (pour le moment).
    Comme d’habitude, quand les stocks des "vieux" 70-200/2.8 AFS VR II seront épuisés, alors la "réalité" du marché devrait ramener le tarif de cette nouveauté optique à de "plus justes proportions"...

    Contrairement à ce que suggère LMDP (Benjamin Favier), on ne devrait donc pas avoir de mauvaises surprises avec ce nouveau zoom car les opticiens maîtrisent mieux ce type d’optique que les transtandards f/2.8 (beaucoup plus difficiles à réaliser) ou pire : Les zooms UGA (Canon vient seulement de proposer un zoom f/2.8 de range R 2.2 qui soit
    totalement "satisfaisant" dès la PO sur toute la plage focale !).

    Non, le véritable enjeu que doit relever Nikon, c’est le remplacement de l’excellent 14-24/2.8 AFS qui a déjà 9 ans
    et qui est dans une certaine mesure "dépassé" par la concurrence (11-24/4 L Canon, 16-35/2.8 L III Canon, 15-30/2.8 Tamron ou 12-24/4 DG Art Sigma ).
    C’est précisément dans cette catégorie prestigieuse que Nikon est attendu au tournant.
    "Logiquement", on peut s’attendre à ce que le remplaçant du 14-24/2.8 AFS pointe le bout de sa frontale
    fin 2017. Wait and see...

    On peut s’attendre à un 16-35/2.8 AFS VR (des brevets ont déjà été publiés dans ce sens !)
    ou un zoom beaucoup plus spectaculaire qui redorerait le blason optique de Nikon (10-24/4 AFS ???).

  • @17
    bezucoup de nikonistes attendaient aussi un 180 f2.8 ......en vain semble t il

  • @16
    - décote : faux pour les objectifs sigma de la série Art qui se revendent sans problème à prix décents
    - SAV : cela dépend du pays. En belgique, excellent SAV. EN général, l’Allemagne ne pose pas,problème, cela est sans doute dû à une législation qui défend mieux les consommateurs.

  • @13
    fujîpropose de vraies bagues de diaphragme, des optiques grand-angulaires qui ouvrent à f1.4, une constante remise à jour, une meilleure écoute des clients, des jpegs utilisables dans 95 % des cas, un encombrement moindre, etc, etc. Si vous prenez des apsc en Canonikon, vous n’avez ni l’offre optique ni les atouts de Fuji .

  • À partir du moment où vous faites semblant d’ignorer que la principale gamme optique Canikon est en FF, il est évident que l’APSC est plus intéressant !

    Je ne vois pas l’intérêt de la présence de la bague de diaph sur une optique. Pour le cinéma ?
    Pour la photo, on s’en passe depuis longtemps.

    Sinon la gamme optique en FF est totalement pléthorique en FF...y compris pour les f/1.4 voire f/1.2
    sans parler des optiques issues des indépendants (20/1.4 DG Art chez Sigma) dont il n’existe pas d’équivalent chez Fuji.
    À noter aussi que les f/1.4 Fuji sont parfois PLUS chers que les f/1.4 de FOV identiques en FF des indépendants ce qui pose tout de même question...(Sigma 24/1.4 Vs Fuji 16/1.4, Sigma 35/1.4 Art Vs 23/1.4 Fuji, 56/1.2 APD Vs 85/1.4 Art ,etc...)
    Pour tout le reste, la gamme Fuji ne peut en aucun cas rivaliser avec les tous puisssants Canikon : Ils ont pris trop d’avance (macro, TS, zooms pros,gros télés)
    Enfin, on ne sait pas quel avenir aura la gamme optique Fuji en APSC car on sait qu’ils s’intéressent au FF
    au travers d’une nouvelle famille de capteurs (capteurs hybrides Si-org) en coopération avec Panasonic.

  • Merci Eric-p ! ! !
    Tes commentaires sont les bienvenus ici :
    http://photoetmac.com/2016/10/3199e-nikkor-af-s-70-200-mm-f28e-fl-ed-vr/#comments

    j’ai trouvé très intéressant ton commentaire concernant le verre, notamment...

  • Je pense bien que Eric-p est bienvenue sur Photoetmac vu que le taulier est à 600% (et encore c’est un peu faible) PRO CANON !!!
    c’est plus photoetmac qu’il faut s’appeler mais canonetcanon

  • Les commentaires de Eric-p sur Canon et Nikon sont pertinents, n’en déplaise aux Nikonistes les plus susceptibles.
    Il reste que chacun est libre d’aller où bon, il lui semble : chez Canon ou Nikon ou ailleurs. Même sur matériel Apple (ça me fait mal de dire çà).

  • c’est vrai les commentaires de érick-p sont pertinents il apporte des analyses technique que beaucoup de vous ne peuvent faire et ça vous dérange moi j’aime ses commentaires canon , nikon ou autres marque il n’a jamais dit d’acheter canon, vous être libre des grandes personnes

  • c’est vrai qu’il y a de gros défauts,mais ça c’est dans toutes les marques ,meme les plus prestigieuses,et des fois on peut se poser la question de savoir si certaines personnes ,avec des fautes aussi graves ,ne se font pas virés apres ,comme le 24/70 nikon derniere generation qui n’est pas du tout a la hauteur de ses ambitions et de nos attentes.mais ça c’est un exemple parmi tant d’autres ,et ce n’est pas que chez nikon, ayant connu Minolta a la bonne epoque mais aussi canon avant de passer chez nikon .
    par contre ce qui est ahurrissant c’est que canon n’arrive pas,sur aucun boitier ,a ameliorer significativement ses boitiers,toutes categories confondues,au niveau dynamique qui est tres tres loin des nikons
    ils devraient vraiment travailler la dessus plutôt que forcement sur les pixels,50MP de bouillies,a quoi ça sert si tu ne peux pas autant recuperer de détails dans les parties brulées ou au contraire tres sombres