Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sigma 12 24 mm : Les défauts optiques

13/12/2011 | SEPULCHRE Jean-Marie

La qualité optique

Ce Sigma 12-24 est typiquement le type d’objectif séduisant qui mérite des corrections logicielles soignées en matière de vignetage et de distorsion, nul doute qu’il sera supporté par DxO comme la version précédente : régulier, l’obscurcissement des angles est de 1,1 IL à 12 mm et de 0,7 IL à 24 mm, mais on le remarque toujours à f/8. La distorsion est importante mais régulière à 12 mm (1,47 % en barillet) mais elle gêne moins à longue distance. A 17 mm elle est peu marquée sur la plus grande partie du champ, mais présente des déformations en moustache dans les coins à 20 mm. A 24 mm elle est largement inversée en coussinet (-0,53%). Par contre l’aberration chromatique est d’un niveau exceptionnel pour un grand angle, et nous n’avons pas vu de traces de franches violettes.

- Sur le terrain

Lors de la première du spectacle « Corteo » du Cirque du Soleil (à Paris jusqu’au 8 janvier 2012) j’étais accrédité et j’ai pu essayer le Sigma 12-24 sur le Nikon D3, à la sensibilité de 10.000 ISO. Bien que n’étant pas un fan des angles ultra-larges, j’ai d’autant plus apprécié sa variation de focales que j’étais au premier rang et donc que pour des vues d’ensemble cela manquait parfois de recul. Malgré de nombreux projecteurs dans le champ je n’ai pas étyé gêné par du flare ou des images parasites et le contraste et la pureté des couleurs sont restés très élevés.
Le site Officiel : le cirque du soleil, "Corteo"


- Ci-dessus : cliché à 12 mm f/6,3


- Ci-dessus : cliché à 24 mm f/5,6


- Ci-dessus : cliché à 17 mm f/5


- Ci-dessus : cliché à 14 mm f/4,8


- Ci-dessus : cliché à 17 mm f/5

MDLP N°42, Janvier Février 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test du Sigma 12 24 mm f/4,5-5,6 II DG HSM dans notre numéro quarante-et-un du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 42 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Je trouve que sur ce produit, Sigma ne s’ est pas foulé.
    Je suis pourtant possesseur de deux objectifs de la marque, mais là je dois dire que je suis un peu deçu.
    Cet objectif semble réservé aux photographes de paysage diurne (ou urbain), vu qu’ il faut fermer le diaphragme à toutes les focales pour obtenir le meilleur piqué.
    Vu le prix annoncé ici je reste trés perplexe.
    Le 105 macro ou encore le 150 macro, bien qu’ ils soient à focale fixe, semble de loin trés meilleur.
    Merci à JM Sépulcre dont les tests sont une aide précieuse pour un éventuel achat.

    • Bonjour,
      Il est évident que si nous comparons un très grand angle et ses éventuels défauts, qui font aussi ses forces dans le cadre de la photo artistique, à un macro 105 ou 150 les résultats sont sans appel. Seulement il faut souligner pour les incultes que ce type d’objectif n’a aucun point de comparaison avec un macro, car les sujets de ces deux types de cailloux sont radicalement opposés. Celui qui veut faire de la macro avec un 12-24mm doit revoir ses cours (aussi concernant l’ouverture et le piqué au centre, qui est tout sauf illogique sur ce type d’objectif...). Mise à part cela, possédant cet objectif depuis 3 mois, je le trouve d’une fabrication exemplaire et assez exceptionnel dans la fantaisie qu’il permet sur des plans paysages lointains ou des monuments en ville. L’utilisant avec un Nikon D800, je le recommande fortement pour les amoureux du grand angle.