Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Tamron 70-180 mm f/2,8 Di III VXD : objectif 2020

23/10/2019 | Benjamin Favier

Les informations concernant ce téléobjectif sont encore parcellaires. Le lancement est prévu pour le milieu de l’année 2020. Il arrive en complément des zooms Di III 17-28 mm et 28-75 mm f/2,8, en monture FE.

Présentation

L’annonce du premier zoom Di III en monture E, couvrant le plein format, date de février 2018. Il s’agissait alors du 28-75 mm f/2,8 Di III RXD. Au mois de juin, cette année, Tamron levait le voile sur le 17-28 mm f/2,8 Di III RXD. Puis, fin août, un teaser surgit sur la toile. Quatre silhouettes figurent aux côtés des deux zooms Di III, laissant entendre qu’elles sont également en monture E. L’une apparaît plus grande que les autres. Il s’agit d’un 70-180 mm f/2,8 Di III VXD. Comme les deux autres zooms Di III, il offre une ouverture constante à f/2,8. Sans stabilisation, puisque les Alpha sans miroir 24 x 36 possèdent un système de stabilisation sur cinq axes depuis la seconde génération.

JPEG - 126.5 ko
Les quatre optiques en monture FE annoncées simultanément. Document Tamron

Le 70-180 mm f/2,8 Di III VXD est encore au stade de développement, puisque sa commercialisation n’interviendra qu’au milieu de l’année prochaine. Tamron divulgue néanmoins quelques caractéristiques. En premier lieu, un nouveau mécanisme de mise au point à moteur linéaire, baptisé VXD (Voice-coil eXtreme-Torque Drive), plus récent que le moteur RXD, à l’œuvre sur les deux zooms précédemment cités. La construction sera protégée contre les intempéries. La distance minimale de mise au point se situe à 85 cm, à toutes les focales. Il y aura un commutateur AF/MF, et une targette Lock pour verrouiller la position du zoom. Le poids sera de 815 g seulement et il mesurera 149 mm de long. Intéressant pour les amateurs de filtres, le diamètre sera identique à celui des deux autres zooms, soit 67 mm.

JPEG - 40.3 ko
Le 70-180 mm f/2,8 Di III VXD est en cours de développement

Pas d’autres informations pour l’instant. Dans le même temps, un trio de focales fixes Di III à f/2,8 a également été annoncé. Lire la présentation ici.

- Le site de Tamron

Fiche technique

  • Prix : NC
  • Type : Zoom
  • Focales : 70-180 mm
  • Monture : Sony FE
  • Formule optique : NC
  • Bague de mise au point : oui
  • Protection tout temps : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : -
  • Ouverture maximale : f/2,8
  • Ouverture minimale : NC
  • Diaphragme : NC
  • Distance minimale de mise au point : 85 cm
  • Pare-soleil : oui
  • Diamètre du filtre : 67
  • Dimensions (L x ø)  : 149 x NC mm
  • Poids : 815 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • A 815g, aussi lourd qu’un 70-200mmf4, waouh.

    Mais absence de stabilisation, une stabilisation seulement via boîtier Sony moins performante qu’une stabilisation optique.

    J’attends la version Nikon de ce Tamron.

  • Ce 70-180/2.8 Di III "révolutionnaire" confirme qu’on peut faire des objectifs FF aussi léger qu’en APSC....voire plus léger moyennnant quelques concessions :

    1-Comme pour Canon et son futur 70-200/2,8 LIS RF de 1070g, Tamron renonce à la VFI, coûteuse en poids, au profit d’une variation de focale externe qui avait été pourtant délaissée par les opticiens il y a quelques décennies...
    On peut aujourd’hui estimer ce gain à 25%.

    2-Tamron renonce à la stabilisation optique à la fois pour des questions de poids et de coût, utilisant l’argument de la stabilisation des capteurs qui tend à se généraliser chez les fabricants.
    On gagne 100g à la louche...

    3-Tamron ramène la focale maxi à 180mm ce qui permet de "gratter" 15% environ sur le poids d’un 70-200/2,8 conventionnel VFE.

    Au bout du compte, on parvient à un résultat spectaculaire :

    * Un gain de 55% sur le poids d’un extravagant 70-200/2,8 DG HSM Sigma

    *Un gain de 18% sur le poids d’un 50-140/2,8 XF OIS Fuji APSC...malgré une pupille d’entrée 30% plus grande !

    *Un poids comparable voire inférieur à tous les 70-200/4 du marché qui se retrouvent ainsi plus ou moins disqualifiés...

    Par ailleurs, ce résultat spectaculaire relance les spéculations autour d’un zoom télé f/2 en 24x36 qui traîne depuis longtemps dans les tiroirs des opticiens.
    Le but du jeu consiste à commercialiser un zoom télé qui pourrait être une alternative "crédible"
    face aux sacro-saints 70-200/2.8 qui règnent sans partage sur le marché photo depuis une trentaine d’année désormais...
    Pour qu’il en soit ainsi, il faudrait que ce zoom pèse moins de 2 Kgs (soit le poids du premier 70-200/2.8 du marché, un Nikkor, qui pesait 1,9 Kg dans sa 2ème version) et qu’il ne fasse pas trop de concession sur la focale maxi.
    L’hypothèse privilégiée est celle d’un 70-150/2 de "1999 g" voire un 70-180/2 si les opticiens sont "en forme"....

  • Encore un détail :
    Ce 70-180/2.8 Di III se paye le luxe d’être pratiquement aussi léger (à 6% près) qu’un 180/2,8 AFD Nikkor, soit 45g de différence.
    Donc on se dit qu’un zoom 70-180/2 pourrait bien être plus léger qu’un 200/2 LIS EF Canon...

  • En ce qui concerne la formule "compacte", les dernières révélations de Canon et de son 70-200/2,8 LIS RF montrent qu’il n’y a pas de miracle.
    Pour obtenir un tel résultat, les 2 opticiens ont dû utiliser des lentilles asphériques.
    C’est une astuce qui a déjà été utilisée par Sony sur son 70-200/2,8 G FE afin de conserver une longueur identique à celle des 70-200/2,8 pour reflex (Il aurait dû normalement être plus long de env. 30mm).
    Astuce également utilisée sur le récent 200-600/5,6-6,3 Sony FE qui est sensiblement plus compact (-34% !)
    que la référence historique (le Canon 150-600/5,6 L FD à variation de focale interne de 1982).
    Sur ce zoom VFE, on peut estimer ce gain (au repos) à env. 16% en tenant compte du fait que la focale maxi est de 180mm.
    Chez Canon, le gain (global, depuis le plan focal ) est encore plus spectaculaire par rapport
    au Nikkor 80-200/2.8 AF ED de 1988 (au repos) : -26% !!!