Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

[PHOTOKINA 2018] Panasonic S1 et S1R : l’avenir en 24 x 36

25/09/2018 | Benjamin Favier

Alors qu’elle célèbre le dixième anniversaire de sa gamme Lumix G, Panasonic embraye sur une nouvelle lignée d’appareils hybrides. Les S1 et S1R adoptent un capteur plein format et la monture Leica L.

C’est l’annonce phare de cette Photokina 2018. Panasonic se lance à l’assaut du plein format, dans le sillage de Canon EOS R et Nikon Z, face aux Sony A7 et A9. Elle annonce deux boîtiers, encore au stade de développement. À la question, depuis quand pensez-vous au plein format, au sein des équipes Panasonic ? Les représentants nippons de la firme d’Osaka répondent environ deux ans. En fait, dans la perspective de passer à la vidéo 8K (elle a annoncé en 2016, lors de la présentation du GH5, son intention de passer à cette définition en se fixant comme échéance les Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020) les ingénieurs se sont rendus compte qu’ils seraient limités par le format 4/3.

Pour autant, la marque avait-elle prévu d’annoncer son arrivée sur l’hybride plein format lors de cette Photokina ? Rien n’est moins sûr, et il n’est pas interdit de penser que la récente émergence des Canon EOS R et Nikon Z a précipité cette levée de voile partielle sur les S1 et S1R ; même si la marque avait déjà procédé de la sorte avec le GH5, lors de la précédente édition, il y a deux ans. Panasonic a tout de même divulgué quelques caractéristiques de ses S1 et S1R. Voici ce que nous savons, alors que l’officialisation vient tout juste d’avoir lieu.

Deux frères

À l’instar de ce qu’a fait Nikon avec les Z6 et Z7, et de ce qu’avait fait Sony en 2013 avec les A7 et A7R, Panasonic sort deux modèles simultanément, en entrée, et dans le haut de la gamme hybride 24 x 36. Ainsi, le S1 abrite un capteur plein format de 24 Mpxl – les ingénieurs Panasonic nous ont confirmé qu’il ne s’agit pas de celui à l’œuvre dans le Leica SL, sans donner plus de précisions – tandis que le S1R inaugure un imageur de 47 Mpxl. Les deux boîtiers seront pourvus de la stabilisation, et la fameuse technologie Dual Image Stabilisation sera à l’ordre du jour, avec des optiques Lumix. Mais pas avec les objectifs Leica L existants.

Monture Leica L

Oui, vous avez bien lu, les S1 et S1R adoptent la monture L chère à la firme de Wetzlar, qui entretient un partenariat avec la division photo de Panasonic depuis 2001, et jusqu’à nouvel ordre, il est valable au moins jusqu’en 2019. Il sera ainsi possible d’utiliser des objectifs en montures Leica M, PL, R, S et T, via les bagues existantes (mais on ne pourra pas monter d’optiques Micro 4/3). Et bien sûr, les imposants zooms stabilisés que sont les SL 24-90 mm et 90-280 mm f/2,8-4 ASPH, ainsi que le 50 mm f/1,4.

JPEG - 233.5 ko
Ce trio optique sera lancé en même temps que les S1 et S1R.
JPEG - 199.2 ko
Prototype du futur 70-200 mm, qui ouvrira probablement à f/4.

De son côté, Panasonic va bien sûr proposer des optiques. Trois modèles seront commercialisés en même temps que les boîtiers : un 50 mm f/1,4 (le mock up est pourvu d’une bague de diaphragme), un 24-105 mm et un 70-200 mm, les prototypes de ces deux derniers laissant penser qu’ils ouvriront à f/4. Puis, d’ici 2020, une dizaine devrait arriver en renfort. Mais pour l’instant, aucune feuille de route n’est communiquée.

Cerise sur le gâteau, Panasonic a noué un partenariat avec Sigma, ce qui laisse augurer de belles choses pour la gamme optique Lumix plein format… Nous tâcherons d’obtenir plus d’informations sur ce point dans les jours qui suivent auprès des différents acteurs.

4K à 50 im/s et AF DFD

La principale difficulté technique, lors de l’élaboration des S1 et S1R, fut d’adapter le nouveau processeur Venus Engine au format 24 x 36, confessent les ingénieurs. Panasonic souhaite faire perdurer la polyvalence à laquelle elle nous a habitués ses modèles experts Micro 4/3, tant en photo qu’en vidéo. Aussi, les S1 et S1R filmeront tous les deux en 4K UHD à 50 im/s. Là encore, nous n’avons pas pu avoir plus d’information à ce stade. Et l’autofocus dans tout ça ? Toujours pas de détection de phase. Panasonic reste fidèle au système DFD à détection de contraste, sans fournir plus d’éléments. Pour enregistrer les données, l’utilisateur aura le choix entre les cartes SD ou XQD.

JPEG - 251.7 ko
La trappe d’accès aux cartes mémoire sera sécurisée.

Viseur plus défini que les GH5 et G9

Quid du viseur ? Le prototype que nous avons eu entre les mains dispose d’un œilleton circulaire, comme celui du Leica SL, qui confère d’emblée une dimension pro aux S1 et S1R. Comme les Nikon Z6/Z7, les deux modèles ont droit à une construction rigoureusement identique, jusqu’au viseur : un Oled de 3,68 Mpts ? « Le viseur aura une définition supérieure », nous répondent les ingénieurs d’un sourire, sans en dire plus.

JPEG - 293.1 ko
Deux touches près du grip, cela rappelle les Nikon D850 ou Z6/Z7…
JPEG - 274 ko
L’œilleton rond protège un viseur qui devrait avoir une définition au moins – sinon plus – égale à celui du Leica SL, soit 4,4 Mpts.

Pourquoi pas celui du Leica SL, qui offre 4,4 millions de points ? Il faudra patienter quelques mois pour le savoir. Contrairement au choix opéré sur les GH5 et G9, l’écran LCD ne sera pas orientable dans toutes les directions, mais inclinable, sur un axe vertical, à la manière d’un A7 ou d’un Z. Et il pourra être déporté sur un côté, pour faciliter le cadrage en prise de vue verticale.

JPEG - 224.3 ko
L’écran LCD tactile pourra être incliné sur un plan vertical, et déporté sur un côté, comme sur les Fujifilm X-T2/X-T3 ou le GFX 50S.

Gros G9

En résumé, les S1/S1R sont de « gros G9 ». Le gabarit imposant s’explique par la nécessité de pouvoir ventiler le capteur en vidéo, à pleine définition. Entièrement « jointoyé », le boîtier tranche, logiquement, avec la philosophie propre au Micro 4/3, qui mise avant tout sur la compacité et la légèreté. La disposition des touches, le LCD de rappel sur le dessus, font écho à ce que l’on a vu sur le G9.

JPEG - 305.6 ko
À gauche, le prototype du S1R avec le futur 50 mm f/1,4, à droite, le G9.

Deux touches sont accessibles en façade, entre la monture et la poignée, à la manière de ce que propose Nikon sur ses Z. Sans surprise, pas de flash en vue. La trappe d’accès aux cartes mémoire sera verrouillée. Et au volet connectique, figureront prises micro, casque, HDMI, USB (mais nous ne savons pas de quel type) et une prise synchro flash. Il faudra patienter quelques mois pour en savoir plus, d’ici la commercialisation qui devrait intervenir à l’issue du premier trimestre 2019.

Service pro

Un service Lumix Pro ? Cela existe déjà en réalité, mais uniquement au pays du soleil levant. Il devrait débarquer en Europe (et aux États-Unis), début 2019. Il ne concernera pas que les futurs possesseurs de Lumix S : les utilisateurs de GH4, GH4R, GH5, GH5s et G9 pourront enregistrer leurs produits en ligne dès que le service sera activé. Nous vous tiendrons informés dès que ce sera le cas. Plusieurs niveaux d’adhésion seront au menu. Parmi les services proposés, Panasonic évoque « des actes de maintenance complémentaires tels que le nettoyage du capteur, du viseur ou du boîtier, ou bien l’étalonnage d’un objectif. » Mais aussi des délais de traitement rapides et garantis ou des équipements de prêt. Là aussi, nous attendons plus de détails de la part de la marque.

Premier Avis

L’arrivée de Panasonic sur le marché du plein format est une excellente nouvelle. Le savoir-faire de la marque en matière d’appareils à optiques interchangeables a largement été éprouvé : le G9, sorti en début d’année, réunit tous les ingrédients (robustesse, viseur impeccable, polyvalence photo et vidéo) pour séduire des photographes exigeants. Mais le format 4/3 reste limité sur le plan de la qualité d’image, face à la concurrence, qui s’est singulièrement accrue, sur le front des appareils experts vendus à plus de 1500 € ; là où évoluent les Sony A7 III, Canon EOS 6D Mark II ou Fujifilm X-T3 (en test dans notre prochain numéro), qui offrent tous une qualité d’image supérieure.
Avec l’arrivée conjointe de Canon et Nikon sur le segment hybride 24 x 36, Panasonic se devait de proposer une alternative au Micro 4/3. Alors que Fujifilm s’en est allé sur le moyen format, la firme d’Osaka mise sur le format cher à Oskar Barnack, en adoptant la monture Leica SL et en concluant un partenariat avec Sigma. Sur le papier, l’affaire paraît rondement menée. Et les premières caractéristiques, dévoilées au compte-goutte, sont prometteuses.

Reste à savoir comment Panasonic va gérer la cohabitation entre le haut de la gamme Micro 4/3 et l’entrée de gamme 24 x 36. Nous n’avons pour l’instant aucune idée du prix du S1. Mais s’il se rapproche des 2000 € (dans les mêmes eaux que les Sony A7 III et Nikon Z6), il va sérieusement venir enquiquiner le G9 (le GH5 s’adresse plus aux férus de vidéo). On peut ainsi se demander si ce dernier aura un jour un successeur… Il sera aussi intéressant de comparer le S1 au Leica SL, qui adopte aussi un capteur de 24 Mpxl.

Pour ce qui est de la concurrence en hybride 24 x 36, elle s’annonce féroce, avec quatre protagonistes (cinq avec Leica, mais dans une autre sphère de prix…) ambitieux : Canon, Nikon, Panasonic et Sony. Finalement, Ricoh reste le seul acteur à ne jurer que par les reflex – il y a bien eu une tentative dans l’hybride, mais rapidement abandonnée. Les A7/A9 ont une sacré longueur d’avance, avec un vaste choix optique, qu’il s’agisse des modèles Sony ou tiers. Et c’est là que Panasonic serait bien inspirée, outre la pertinence du choix de la monture L, de publier une feuille de route qui renseignerait sur la nature des optiques à venir d’ici 2020. L’avènement du service Lumix Pro est un premier signal encourageant.

- Article mis à jour le 25/09/2018 À 16H11 (ajout de photos)

- Le site de Panasonic

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • A priori, cela parait sérieux.
    Et sortir un premier boitier avec un 24x105, pour moi tout au moins, c’est tout ce dont j’ai besoin, mais aussi cela me parait plus cohérent qu’un 24x70.
    Je n’ai pas de doute sur la qualité que peut offrir Panasonic, dommage seulement qu’ils arrivent 4ème sur le marché. En même temps, cela leur permettra de peaufiner leur boitier, et d’éviter quelques erreurs.
    J’espère pour eux qu’ils pourront à la fois mettre en avant assez rapidement des caractéristiques innovantes et au top de leurs appareils, et proposer une feuille de route suffisamment séduisante pour faire patienter.. ;

  • C’est très bien la bataille va faire rage avec canon nikon et sony, panasonic avec son expérience en vidéo a une petite avance en vidéo et c’est très bien pour le consommateur

  • Ils étaient coincés avec la taille du capteur 4/3 pour la vidéo 8k
    Une gamme en m4/3 et une autre en 24x36 c’est pertinent, espérons qu’ils vont sortir quelques objectifs en m4/3 compacts qui manquent comme un 8.5 f2.8, un 10.5 f2.8 un 12 f2.5.
    Ils ne vont pas avoir un véritable retard sur Canikon, encore plus que Leica Sigma est un vrai plus question optiques et boitiers.

  • Ça fait plaisir de voir un boiter avec une vrai ergonomie qui ne singe pas la pseudo ergonomie vintage (parfaite avec un FM2 pas avec un S1).

  • Projet intéressant, on en reparle pour Pâques.
    Enfin, les goûts et les couleurs...

  • @5 : Ce sera peut-être les coûts et les douleurs (au portefeuille)

  • Les partisans du m4/3 sont étonnement silencieux sur cette annonce. Enfin un article qui évoque les limites de leur système fétiche. Ils doivent s’étrangler de ne pas avoir écouté Eric-p.

  • @7 : Le m 4/3 garde ses qualités, pas de quoi s’étrangler, tout le monde ne souhaite pas photographier en FF.

  • @Marc Mitrani
    Une dédicace spéciale pour Monsieur Mitrani qui a courageusement défendu le MFT (GH5 ou G9) face au 24x36 !!! ;-)
    (Sans rancuuuuuunne !)

    Cette nouvelle monture 24x36 était attendu depuis longtemps pour plusieurs raisons :

    1-Le coût des capteurs 24x36 n’est pas forcément aussi onéreux qu’on veut bien le dire et il est compatible avec
    l’usage des photographes pros/prosumers

    2-Contrairement à ce qu’indique le présent article, Panasonic envisageait son arrivée au FF bien avant la date indiquée
    par les responsables de Panasonic ;
    je rappelle qu’il faut 4 années de travail pour développer un ensemble électronique + capteur CMOS
    et les responsables Panasonic ont des plans à long terme (par exemple le fameux capteur hybride Si/Org)
    De plus, des déclarations (discrètes) des responsables de Panasonic indiquaient qu’ils s’intéressaient au FF
    dès la Kina 2012 (présentation des reflex D600 /6D "semi démocratiques").

    3-Lorsque Panasonic a évoqué l’arrivée de son GH1 en 2008, ils déclaraient réfléchir au mirrorless depuis 2001 si j’ai bonne mémoire...

    Panasonic en est donc arrivé à présenter sa 3ème monture en 12 ans, ce qui prouve l’extrême difficulté des fabricants
    à se concentrer sur un format donné et "prévoir" l’avenir.

    Le coût des capteurs FF a diminué depuis 2002 sans pour autant se "démocratiser" réellement (On attend encore un boîtier FF à 1000 € !)

    La "fracture sociale" des APN semble s’accentuer entre les photographes pros/prosumers et les amateurs
    tandis que les smartphones ont dévoré le marché des compacts

    Les parts du gâteau 24x36 vont encore se réduire avec la multiplication des acteurs :
    - Canon
    - Nikon
    - Sony
    - Pentax
    - Leica
    - Sigma (?)
    - Panasonic

    Quid de Fuji et sa stratégie originale (mais risquée ) consistant à passer au "semi moyen format"

    et d’Olympus qui ne pourra pas rester isolé au sein du MFT...

    Sans compter que les perspectives de l’économie mondiales à 10 ans ne sont guère florissantes...

    • Oui, en effet, Panasonic s’y intéressait même il y a… huit ans, vient de nous indiquer le responsable de la division, monsieur Yosuke Yamane. Les deux ans dont il est question dans l’article, ont été mentionnés par un ingénieur japonais qui a travaillé sur les S1/S1R… et qui visiblement n’était pas dans le secret des Dieux. L’entretien avec monsieur Yamane sera publié dans la soirée.
      Cordialement,
      Benjamin

  • Difficile de prévoir en effet. Je me rappelle encore les propos d’un commentateur connu qui disai que Panasonic n’avait pas les capacités de concurrencer Canonikon. Dont acte.
    C’etait oublier que des joint ventures peuvent tres bien changer la donne.
    Fuji ne souffrira pas de cette évolution du marché, par contre on.ne peut en dire autant d’olympus. Leur’ avenir se jouera sur’ les capacités des autres à proposer des optiques’ compactes battant ainsi le m4/3 sur son terrain étant’ donné que les boitiers « haut de gamme » olympus seront très chers, donc moins compétitifs que le a7iii par exemple. Entre un boîtier ff au même prix que le m4/3 , des optiques presque aussi compactes que es m4/3 et le systemé m4#/3, les gens auront vite fait’ le choix.

  • Encore du Eric -p qui veut se rendre interessant !
    Mais retour de service immédiat du MDLP, car notre Nostradamus n’avait pas dans son disque dur toutes les confidences de monsieur Y.Yamane.
    Et oui, cher Eric-p c’est un métier.

  • Cà, c’est une surprise : très intéressant ... décidément 2018 sera l’année du mirrorless plein « format » !

    Un peu de concurrence, c’est toujours très sain : Canon et Nikon vont être sous pression, cela devrait contribuer à modérer les prix irréalistes des nouveautés (en particulier le Z7).

  • Et tout ceux qui ont investi dans le 4/3 panasonic pour la vidéo sont des pigeons a la gloire des industriels leurs matériels deviennent obsolète à la revente,

  • Le pire les objectifs 4/3 ne peuvent s’adapter au S1 ET S1R même avec une bague tiers je ne vois pas l’intérêt le comble il faut tout repartir de zéro, le concurrence c’est bien, mais pas pour tout le monde

  • je suis tres heureux de lire cette nouvelle ,et comme tout le monde dit ,cela fait jouer de la concurrence et c’est positif.j’ai l’habitude des reflex canon (eos 5D et nikon d800E et d810) mais ayant tout vendu pour m’essayer aux hybrides avec toutes ces nouvelles sorties et previsions,j’avoue de ce futur panasonic me tente vraiment ,bien sur il y a encore beaucoup de caracteristiques et de test pour voir ce qu’il vaut par exemple en autofocus et en prise de vues en basse lumiere a titre d’exemple .de plus je le trouve assez joli et moderne ,si l’on met de coté l’écran superieur qu’ils n’ont pas passé en oled ,il existe c’est deja ça mais au vue des derniers boitiers des autres marques ,cet ecran lcd fait triste,d’autant que l’oled permet d’aller plus loin avec possiblitées de changer ou de rajouter des options par la suite ,n’etant pas un lcd type baton ,sinon pour le reste et ne parlant seulement de ce que l’on voit .... et lit il parait bien pensé ergonomiquement et pour la finition aussi

  • @14
    C’est merveilleux le progrès surtout quand ça contribue à la destruction de notre planète, au pillage de ses ressources naturelles et au remplissage des bennes à ordures :)

  • 16 :
    « l’écran superieur qu’ils n’ont pas passé en oled ,il existe c’est deja ça »
    Avec un écran derrière le viseur et un écran arrière, il faudra expliquer à ceux qui n’ont que 2 yeux incapables de voir 2 écrans différents à quoi peut bien encore servir un écran supérieur.

  • Marrant, toutes ces annonces récentes de mirrorless "foulfrème", que j’attendais pourtant avec curiosité, n’ont fait que me renforcer dans mon choix du format m4/3 (après avoir abandonné le 24x36 en réflex). Parce que niveau compacité, l’écart reste abyssal (alors que la différence en terme de qualité d’image existe bien sûr, elle n’est pas négligeable mais certainement pas "abyssale" ). Mon GM1 avec son 12-32 mm rentre dans la poche de mon pantalon, et si j’ajoute un UGA (9-18), et un petit télé (40-150) le tout fait moins d’1 kg, et m’offre une qualité d’image tout à fait satisfaisante dans 99% des cas. Un petit 45 mm 1.8 à 200€ pour les portraits et je suis paré. Bref, j’espère que le système m4/3 va perdurer, ces nouveaux gros machins sophistiqués et coûteux ne m’intéressent pas du tout, et je ne pense pas être le seul... Mais je comprends l’intérêt qu’ils suscitent chez les professionnels, notamment pour la vidéo.

  • À 17
    Bien que totalement hors sujet,
    ...Vous aurriez pu au moins poursuivre en disant que tout cela contribuait à enrichir les loueurs de bennes, les médecins qui prescrivent des anti-frustration ainsi que les vendeurs de stylos car cela fait couler beaucoup d’encre, etc...etc...

  • @20 Si vous avez une berline vous voulez faire du tout terrains un 4x4 est préférable je suis pro pas geeks, votre question est mal placé et ironique

  • Cher 22,

    oh la !
    D’abord Je ne suis pas geeks et crois deviner que votre GH4 ou 5 ne tiendra plus la côte à la revente.
    Vous ne seriez alors pas le seul et tous vos confrères seront logés à la même enseigne, donc à armes égales. C’est vrai c’est pas le bonheur.
    Si vous êtes un pro de la vidéo, prenez donc une véritable caméra EN LEASING, vous maîtriserez totalement votre financement, disons presque, et moins sujet aux aléas de la mode.
    Je ne crois pas que le progrès , l’innovation, s’arrêtent demain et même après demain et donc vous aurez ENCORE des choix à faire, j’en suis désolé, cela dit sans ironie de ma part.

  • J’attends avec impatience les premiers relevés de température sur ce capteur en cas de tournage 4k 50fps prolongé. La taille du boitier, c’est peut-être à cause du watercooling façon Pocophone F1 ?

  • Merci chers @10 et @12 pour ces commentaires de caniveau.

  • @eric-p : Je vous savais de mauvaise foi, mais là, vous atteignez des niveaux himalayesques.
    Je n’ai jamais défendu le MFT contre le FF (je n’utilise à titre personnel que des FF), j’ai juste défendu le MFT en tant que tel, avec ses nombreuses qualités. Mais cela, vous ne pouvez pas le comprendre puisque vous avez décidé une bonne foi pour toutes qu’il n’y avait aucun salut en dehors du FF et vous ne pouvez pas imaginer que d’autres photographes aient des besoins différents des vôtres.
    Bref, vous êtes toujours aussi pathétique.
    Et pour finir, vous aviez hurlé il y a quelques mois à la censure et que vous ne viendriez plus sur notre site, ce qui nous avait rempli de joie. Je vois que vous n’êtes même pas capable de tenir vos promesses. Dommage.

  • 18. il faudra expliquer à ceux qui n’ont que 2 yeux incapables de voir 2 écrans différents à quoi peut bien encore servir un écran supérieur.

    Je ne sais pas si je comprends bien la question tant la réponse me semble facile : l’écran sup. est-ce que ce n’est pas un peu le tableau de bord de l’appareil, là où on contrôle rapidement tous les réglages en cours WB, qual., AF, ISO, ainsi que les valeurs de batterie, carte mémoire, etc... ?
    J’ai bon là ? :)

  • Oui, tu as tout bon...
    Un écran qui serait utilement (et économiquement) remplacé par un petit bouton qui (sur)affiche les réglages en cours dans le viseur et l’écran arrière ??

  • @27 (Marc Mitrani)
    Avouez que l’occasion était trop belle !
    En principe,je n’interviendrai plus sur LMDP par manque de temps ; vous aurez d’ailleurs vous-même noté ma relative discrétion ces derniers temps...
    Si j’ai bonne mémoire, vous ne sembliez pas croire à l’arrivée de Panasonic sur le marché du FF (malgré les rumeurs, l’origine des capteurs pour le Leica SL et de certaines de ses optiques ).

    Afin de vous prouver ma bonne foi, j’ai essayé d’écouter les partisans du MFT et j’ai eu l’occasion de rencontrer un photographe/ vidéaste pro qui s’est dit satisfait de son GH5.
    Les partisans du MFT existent donc bel et bien mais combien sont-ils en réalité ?

    Le manque de PDM de Panasonic conduit ce fabricant à proposer un G9 à un tarif voisin du FF d’entrée de gamme,
    ce qui est gênant pour le développement de la marque.

    Reste l’argument du poids/encombrement des boîtiers (pas vraiment dissuasif)
    et celui de l’encombrement/poids des optiques sur lequel je vous ai déjà dit que c’était un faux argument ;
    on peut faire des optiques en réalité plus légères en 24x36 à caractéristiques réellement identiques (des pupilles d’entrée identiques ) et moins chères.

    Il suffirait que le coût des boîtiers FF soit ramené à 1000 € pour plomber pratiquement le MFT (Je reconnais néanmoins que ce n’est pas gagné d’avance).
    Ajoutons à celà que le MFT est également attaqué par le bas avec les compacts/bridges 1" qui mangent une partie
    des PDM du MFT .

    Ayant eu connaissance récemment de certaines données relatives à l’économie mondiale (voire les conférences de Jancovici par exemple sur Youtube), je reconnais volontiers aujourd’hui que l’avenir du marché photo est assez inquiétant quel que soit le format ou le fabricant...

  • A #31, alors si j’ai tout bon j’ai donc répondu à la question.
    Le petit bouton qui (sur)affiche les réglages en cours sur l’écran arrière, ça existe sur bien des modèles et à l’utilisation, sauf cas particulier de positions particulières, ça sert moins que le petit écran supérieur qui ne nécessite aucune manip pour tout voir. Et puis ce petit écran m’avait sauvé quand l’écran AR de mon D800 avait rendu l’âme il y a bientôt 10 ans. Depuis je suis pour les 2 écrans.

  • Cher Eric-p,
    Vous êtes sur la bonne voie pour intégrer l’ONU, l’OTAN, l’UNESCO, le Fond Monétaire International ou tout autre organisme traitant de ce qui se passe dans le monde !
    Rien ne vous arrête.
    On sait lire les notices, les livres, les magazines ...On est pas illettrés...Et les pseudo recommandations et visions issues de votre imaginaire me fatiguent, je ne suis pas le seul, croyez le bien.
    Profitez de votre temps pour sévir ailleurs qu’ici. Bon courage, bonne route et à plus très très tard.
    Je suis neanmoins d’accord avec vous sur un point : « ...l’avenir du marché photo est inquiétant. »
    Surtout ne répondez pas, Je suis déjà parti.

  • L’arrivée de Panasonic sur le terrain du FF (24x36) à visée électronique (EVF) est bien entendu une excellente nouvelle. N’oublions pas que le Leica SL en est issu avec un EVF digne de ce nom, inégalé à ce jour. Même si le capteur du Leica apparaît dépassé, c’est à mes yeux le meilleur appareil EVF du marché, mais il n’est pas donné voire inaccessible ! Si l’on en croit l’article, le Panasonic présenterait un EVF de meilleure qualité, ce n’est pas peu dire. Les Canon EOS R et Nikon Z sont déjà dépassés et très chers pour ce qu’ils sont. Quant au capteur du S1R, il est probablement de la même trempe que celui du Nikon D850, ce qui est aussi un argument prometteur. L’adoption de la bague Leica "L" et l’association Leica, Panasonic & Sigma pèseront très lourd face aux ténors du marché que sont Nikon, Canon et Sony, de par leur expérience en termes de parc optique et de savoir-faire incontestable. Enfin, le projet Panasonic tout en acceptant les optiques et la baïonnette Leica "L" n’affichera pas les mêmes tarifs que Leica, ce qui est évidemment une bonne chose pour le commun des mortels... Bonne pioche en attendant d’en savoir un peu plus d’ici quelques mois.

  • @34
    Bonjour illustre inconnu !
    Comment s’est passé votre "dîner de cons" - :)

  • @34
    Pour la Nème fois, je ne vous oblige absolument pas à lire mes commentaires qui sont signés contairement à vos propos fielleux. D’ailleurs je serai curieux de savoir si vous seriez prêt à les réitérer si vous étiez en face de moi !
    Alors, de grâce, cessez vos agressions verbales qui n’apportent strictement rien à personne si ce n’est à votre esprit tordu.
    Les remarques que j’ai apportées au cours de ces 11 dernières années étaient peu connues de la part du grand public
    (vraisemblablement moins de 1% ) et la prospective que j’ai proposé s’est avérée globalement exacte :

    *L’industrie photo se recentre sur le marché 24x36 et non sur un éclatement des formats comme beaucoup le claironnaient il n’y a pas si longtemps.

    *Le mirrorless est en train de s’imposer lentement mais sûrement comme je l’avais annoncé 1 an avant la présentation
    du Panasonic G1

    *Les dernières nouvelles concernant l’économie mondiale n’incitent guère à l’optimisme quant à une démocratisation réelle des APN à optiques interchangeables (ce que pourrait pourtant laisser croire les très nombreuses nouveautés
    présentées à la Kina ).

    Donc si vous êtes aussi doué que moi voire plus, je vous invite à partager vos réflexions avec nous ; ça nous changera de votre agressivité habituelle qui n’apporte rien à personne...

    PS : Quand je lis ceci de votre part "On est pas illettrés" , vous me permettrez d’avoir des doutes à votre sujet...

  • @Teiki Arii
    Rien ne laisse penser que le capteur du Panasonic soit de la même trempe que celui du D850 ; ce n’est pas un capteur
    BSI.
    De ce point de vue, Sony conserve une avance confortable avec ses technologies avancées (meilleure expérience dans la maîtrise des hauts isos avec l’Exmor, capteur empilé, meilleure maîtrise du BSI,...).
    Ce sera très difficile pour Panasonic de revenir dans la partie à moins que leur futur capteur hybride (Si/org), qu’on nous promet vers 2020 ne fasse des miracles.
    Ensuite, ils leur reste toute une gamme optique à construire (certes Sigma/Leica les aideront dans cette entreprise).
    Enfin, Panasonic n’est pas forcément le mieux placé pour offrir les meilleurs tarifs (La clientèle canikon devrait rester aux bercails ).

    PS : Le 50/1.4 Ricoh est bien d’origine Tokina ! ;-)

  • Cher @MM, vous devriez ne pas vous comporter comme un troll si vous êtes CM sur ce site.

  • #38 @eric...
    tu as probablement raison concernant le capteur, merci de le préciser. Néanmoins, je ne suis pas convaincu par la gestion du bruit des Sony contrairement au Pentax K-1 (II) malgré la différence de génération des deux capteurs... Le seul argument intrinsèque du capteur n’est à mon humble avis pas suffisant pour déterminer la supériorité d’un appareil sur un autre. De plus, l’EVF des Sony est très en retrait de celui du SL, qui devrait (?) être en retrait de celui du Pana. Cela comte plus à mes yeux que le simple argument du capteur.
    Enfin, le Tokina partage les brevets de Pentax et vice versa mais c’est bien l’équipe de Pentax qui a développé le HD 50/1.4 D-FA SDM AW..

  • A tous les soldats ou autres affidés du gourou Eric-p, je vous suggère de relire calmement ici les propos du commentaire 27 dont le contenu se suffit à lui-même.

  • Eric-p
    ne peut pas tenir ses promesses puisqu’il est instable psychologiquement :)