Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

[Photokina 2018] Objectifs Fujifilm : feuilles de route GF et GFX

01/10/2018 | Laurent Katz

Au titre de bouquet final des annonces de la rentrée Fujifim, les feuilles de route des optiques en cours de développement, tant pour les hybrides APS-C à capteur classique ou de type X-Trans, que pour les moyens-formats, sont mises à jour. En voici la teneur.

Les hybrides et les moyens-formats de Fujifilm ont le vent en poupe, amplifiés par les récentes annonces : le X-T3, le GFX-50R ou le GFX-100.

Le spécialiste japonais qui n’est pas manchot quand il s’agit de concevoir des optiques de qualité — une constante avec une régularité de métronome, comme le montrent les tests de Jean-Marie Sépulchre — dévoile ce que les deux années suivantes nous réservent.

JPEG - 135.2 ko
La feuille de route des objectifs GF moyens-formats (cliquer pour agrandir).
(doc. Fujifilm)

Dans la famille moyen-format, la dernière optique de l’année 2018 a été le téléobjectif 250 mm f/4 R LM OIS WR (198 mm, éq. 24 x 36) et son convertisseur 1,4x. En 2019, c’est un zoom télé qui verra le jour, le GF 100-200 mm f/5,6 R LM OIS WR (79-158 mm, éq. 24 x 36) à mise au point et zooming internes, donc sans modification de longueur. Avec le multiplicateur 1,4x, la plage de focales passera à 140-280 mm soit 111-221 mm en éq. 24 x 36).

JPEG - 71.7 ko
Les deux prochains zooms de la lignée GF.
(doc. Fujifilm)

S’y ajoutera une focale fixe, le GF 50 mm f/3,5 R LM WR (35 mm, éq. 24 x 36), dont la compacité en fera un allié de choix pour le GFX-50R. Comme pour le zoom 100-200 mm, Fujifilm revendique une résolution compatible avec l’usage du capteur de 100 Mpxl du GFX-100. Plus l’emploi d’un moteur linéaire pour la mise au point.

JPEG - 85.7 ko
Le GF 50 mm f/3,5 monté sur le nouveau GFX-50R.
(doc. Fujifilm)

L’année suivante, en 2020 donc, apparaîtra le transstandard GF 45-100 mm f/4 R LM OIS WR (36-79 mm, éq. 24 x 36), portant à dix le nombre d’objectifs.

Du côté de l’APS-C

Cela bouge aussi. On constate que la gamme s’appelle curieusement GFX, alors que les optiques des hybrides moyens-formats GFX sont préfixés GF ! En juillet 2018 ont été annoncés le zoom très grand-angle Fujinon XF 8-16 mm f/2,8 R LM WR (12-24 mm, éq. 24-36) et un téléobjectif Fujinon XF 200 mm f/2 R LM OIS WR des plus lumineux, offrant, en conjugaison avec le multiplicateur de focale XF 1,4x TC WR, une focale équivalente à 427 mm pour une ouverture de f/2,8 !

JPEG - 113.8 ko
La feuille de route des objectifs GFX APS-C (cliquer pour agrandir).
(doc. Fujifilm)

En 2019, tout ce beau monde sera rejoint par un transstandard triplement attendu, le XF 16-80 mm R OIS WR (24-120 mm en éq. 24 x 36). Un, parce qu’il ouvre à f/4 et que cela apporte une certaine compacité par rapport au XF 16-55 mm WR f/2,8 testé ici. Deux, parce que c’est un zoom 5x. Trois, parce qu’il apporte la stabilisation aux hybrides Fujifilm qui, X-H1 excepté, en sont dépourvus. À noter que la maquette montrée par Fujifilm ne comporte pas de commutateur, confiant au boîtier l’ajustement du type de mise au point (AF ou MF) et le choix d’activer ou non le stabilisateur. À voir ce qu’il en sera vraiment quand l’objectif sera commercialisé, en 2019.

JPEG - 129.6 ko
Le GFX 24 mm f/2,8 R WR monté sur le X-T3 muni de sa poignée d’alimentation optionelle.
(photo LK)

Deux focales fixes seront lancées. Un XF 16 mm f/2,8 R WR) (24 mm éq. 24 x 36) apparaîtra l’an prochain, très compact et décliné en finition noire ou argentée, alors que ce n’est qu’en 2020 que sortira le XF 33 mm f/1 R WR) (50 mm éq. 24 x 36) dont l’extrême luminosité est à noter.

- Le site de Fujifilm

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages