Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Sur le terrain

24/09/2010 | Jean-Marie Sépulchre

Le 70-300 mm Tamron a été utilisé en sortie « parc animalier » sur un Nikon D3 et a donné satisfaction, dès lors que l’on déclenche en attentant que le stabilisateur soit parfaitement opérationnel. Ainsi en sous bois a-t-il été possible d’obtenir des images détaillées au 1/30ème de seconde à 300 mm, soit près de 4 vitesses d’écart avec la vitesse de sécurité. L’autofocus s’est montré très rapide et silencieux sur des sujets délicats comme un petit rapace sombre volant sur fond sombre, mais ce type de prises de vues en rafale entraîne quand même de nombreux loupés qu’on ne peut imputer à l’objectif !


- Essai du stabilisateur en faible lumière.

- Essai autofocus sur un sujet très rapide.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages