Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

25 Mpxl dans un smartphone : merci Aptina…

28/02/2014 | Franck Mée

Mais où s’arrêteront-ils ? Alors que les premiers smartphones à 20 Mpxl pointent le bout de leur nez, Aptina annonce la suite : 25 Mpxl, dans un capteur au format 1/2" destiné aux applications mobiles…

Nous avons l’habitude de la course aux pixels. Depuis longtemps, alors qu’une définition de l’ordre de 12 Mpxl permet un tirage haute résolution format A3, nous avons vu les capteurs grimper jusqu’à 16, 20, voire 24 Mpxl même sur des appareils grand public. Cependant, l’augmentation de la densité des capteurs a des conséquences connues : sensibilité diminuée, saturation des photosites, etc… Aussi, lors d’un nouveau record de définition, nous restons souvent circonspects.

Or, c’est un très grand pas que vient de franchir Aptina, fabricant de capteur connu pour avoir réalisé les Cmos des Nikon 1 comme le J3. Alors que les premiers smartphones à 20 Mpxl viennent d’apparaître, la marque annonce en effet un capteur de 25 Mpxl !

Celui-ci, poétiquement baptisé AR2520HS, est présenté comme un capteur dédié aux applications mobiles, mais il est au format 1/2" (environ 4,8x6,4 mm), rare sur les smartphones qui utilisent plus généralement des capteurs 1/3". D’ailleurs, Aptina précise qu’en reprenant les dimensions du AR1820HS, il permet aux constructeurs de conserver leurs constructions optiques ; or, celui-ci avait en son temps été présenté comme un capteur de compacts haut de gamme. La marque adapte sans doute son discours à l’air du temps : les compacts ne sont plus le segment prometteur d’il y a deux ans…

Sur le papier, le AR2520HS propose des sommets de performance. D’ailleurs, plus que sa définition, c’est sa rapidité qui marque : il est capable de filmer en 4K à 30 images par seconde et de monter à 120 im/s en définition HD 1080p, permettant de conserver une image fluide lors de ralentis 4x.

Gardons la tête froide

Reste la question : est-ce bien raisonnable ? 25 Mpxl, c’est plus que les capteurs de compacts les plus définis (20 Mpxl, par exemple sur le Sony HS50 et le Nikon S2800) ; c’est plus que les capteurs APS les plus denses (24 Mpxl sur toute la gamme Nikon, le Ricoh K-3 ou encore le Sony α6000), plus même que sur l’immense majorité des capteurs 24x36 mm ! Nous savons qu’il est difficile de trouver des objectifs capables de profiter de ceux-ci, et Aptina propose ici un capteur beaucoup plus exigeant destiné à des produits sur lesquels la qualité optique est souvent médiocre — à la notable exception des Nokia 808 et 1020, qui font également partie des très rares appareils à la définition encore supérieure mais avec des capteurs sensiblement plus grands.

Ne soyons pas inutilement critiques : peut-être, après tout, d’autres constructeurs de smartphones sont-ils prêts à concevoir des optiques de la qualité du Nokia 1020 (cf. test dans MDLP n°60). Peut-être, aussi, que ce module ne sera jamais réellement installé dans un appareil vendu au public : le précédent AR1820HS, présenté il y a un an et demi, n’est toujours pas inscrit au catalogue des productions de série d’Aptina…

Dans tous les cas, il faudra désormais surveiller également le monde de la téléphonie mobile pour vérifier avantages et inconvénients de la course aux pixels.

- Le site d’Aptina

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Comme toutes les entreprises de hautes technologies, Aptina fait des études de marché.
    Il se trouve que les geeks figurent parmi les gros consommateurs de nouveautés et Aptina tente le diable bien évidemment avec ce nouveau
    capteur "spécial Geeks" !

    Sinon, il est possible que ce capteur serve de banc d’essais pour tester de nouvelles idées.
    La taille du pixel a été réduite à 1.1 micron.
    Peut-être qu’Aptina cherche à se débarasser de la matrice de Bayer ?

  • Décidément, vous êtes partout.

    Il faudra envisager de renommer ce site en www.eric-p.com

  • L’optique du Nokia est un Zeiss. Quant à Aptina qui fournit les capteurs pour les nikon One, on comprend qu’ils cherchent d’autres créneaux. La tendance du marché va indubitablement vers des smartphones avec optiques et capteurs hauts de gamme. C’est le role des fabricants de sentir le vent....

  • Vanter les mérites d’Aptina pour son capteur équipant les Nikon 1, n’est peut-être pas la meilleure manière de leur rendre hommage ?

  • @aptinanikon 1
    Le texte est clair : il dit qu’aptina va chercher d’autres créneaux vu les ventes catastrophiques des nikon one. Le capteur n’est pas en cause mais il faut se rappeler les déclarations du patron d’aptina qui il y a un an voyait dans le capteur un pouce un avenir brillant pour les compacts, le format etant censé remplacer les "petits" capteurs peu performants en hauts isos, entre autres. Un clou chasse l’autre, et il est certain que la montee en pixels (et la prpbable democratisation des capteurs plus performants) va modifier le marché. Iln’y avait pas de jugement de valeur sur les nikon one qui par ailleurs utilisés avec les deux bonnes optiques (c’est là principalement que le bât blesse) sont relativement performants.

  • update point 5 : mes commentaires se sont avérés pertinents : nikon sort un P8000 avec capteur Aptina de un pouce afin de concurrencer SOny probablement sur ce terrain. Cela ne fait que confirmer que les capteurs des "petits" appareils vont passer à un pouce, ou en tout cas à un format supérieur, Pansonic l’a d’ailleurs très compris avec son GM1, sorte de Lumix 7 avec capteur micro 4/3.

  • Et Canon s’interroge également.
    Sur son site, Canon cite le format 1" (alors qu’aucun de ses APN n’intègre un tel capteur !)
    Si Nikon intègre bien un capteur 1" (BSI ?) sur son prochain P8000
    (selon les bruits de couloirs), Canon devra suivre avec ses G.
    Motivation principale : Maintenir un écart qualitatif "sensible"
    avec les smartphones.