Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Leica CL : faux ami !

21/11/2017 | Benjamin Favier

Non, il ne s’agit pas d’un remake numérique du célèbre CL argentique. Mais du petit frère du TL2, lancé en juillet dernier par Leica, sur le segment des appareils hybrides au format APS-C. Avec un design qui évoque le X2 et les M.

Présentation

Les Leicaistes connaissent bien le CL, boîtier argentique 35 mm, développé avec Minolta et commercialisé en 1973. Un modèle plus abordable que les M. Aussi, en découvrant ces initiales dans le dossier de presse se prend-on à rêver : un CL numérique au format 24 x 36 pour un plus large public, basé sur le Leica Q, avec la baïonnette du SL ? Vœu pieux ! Ce Leica CL rejoint le segment APS-C et fait plutôt figure d’hybride entre les séries X et TL de la firme de Wetzlar. Avec un viseur électronique intégré et un afficheur sur le capot supérieur qui renseigne sur le mode de prise de vue, l’ouverture et la vitesse d’obturation choisis.

JPEG - 210.8 ko
Un afficheur sur le dessus renseigne sur le mode de prise de vue, l’ouverture et la vitesse d’obturation choisie.

Prenez les caractéristiques du TL2, le design du X2, secouez le tout, ajoutez un viseur électronique sur la gauche : vous obtenez, grosso modo, le Leica CL version 2017. Un boîtier hybride en magnésium (le TL2 est conçu en aluminium) doté d’un capteur Cmos APS-C de 24 Mpxl, sans filtre passe-bas, avec une plage de sensibilité comprise entre 100 et 50 000 Iso. Des ingrédients déjà vus sur le TL2, auxquels se rajoute le processeur Maestro II, et la possibilité de tourner en UHD (3840 x 2160p). La stabilisation est toujours absente. Le dos du boîtier rappelle le M10 : trois touches et un pad bordent l’écran de 3 pouces et 1,04 Mpts, tactile. La carte SD et l’accu trouvent place au même endroit, sous la semelle du boîtier.

JPEG - 318.9 ko
L’ergonomie renvoie au M10 ; l’écran de 3 pouces est tactile.

Doté de la même baïonnette que les SL et TL2, le CL fonctionne avec les optiques en monture L. Étant donné l’impressionnant gabarit des zooms Vario-Elmarit_SL 24-90 mm f/2,8-4 et 90-200 mm f/2,8-4 (le CL ne pèse que 403 g avec la batterie), mieux vaudra lorgner du côté des objectifs TL : Summicron-TL 23 mm f/2 ASPH, Summilux-TL 35 mm f/1,4 ASPH, APO-Macro-Elmarit-TL 60 mm f/2,8 ASPH, Super-Vario-Elmar-TL 11–23 mm f/3,5–4,5 ASPH., Vario-Elmar-TL 18–56 mm f/3,5–5,6 ASPH. et APO-Vario-Elmar-TL 55–35 mm f/3,5–4,5 ASPH. Et l’Elmarit-TL 18 mm f/2,8 ASPH, lancé en même temps que le CL. Il sera bien sûr possible d’utiliser des objectifs en montures M ou R via des adaptateurs dédiés.

Principal argument – outre un design plus susceptible de séduire les Leicaïstes purs et durs – par rapport au TL2, l’intégration d’un viseur électronique Oled de 2,36 Mpts. On est loin des 4,4 Mpts du SL, ou des 3,68 Mpts des E-M1 Mark II, GH5 ou G9.

JPEG - 406.3 ko
La carte SD et l’accu trouvent place au même endroit, sous la semelle du boîtier.

Le système autofocus à détection de contraste repose sur 49 collimateurs. Le mode Rafale atteint 10 im/s ; une cadence deux fois inférieure à celle du TL2. Leica indique qu’on peut engranger environ 33 vues en Raw (format DNG) + Jpeg ou quelque 140 vues en Jpeg avec une SD UHS-II (un seul compartiment dans le boîtier). L’obturateur culmine à 1/25 000s en mode électronique (le TL2 grimpe à 1/40 000s), tandis qu’il atteint 1/8 000s en mode mécanique.

JPEG - 287.3 ko
Pas de volet connectique de part et d’autre du boîtier…

Pas de GPS ni de Bluetooth, mais il sera possible de piloter ou de transférer des images en WiFi à partir de l’application Leica (iOS et Android). La disponibilité est annoncée pour la fin du mois de novembre : 2 490 € (nu) ; 3 490 € avec 18 mm ; 3 650 € avec 18-56 mm.

- Le site de Leica

Premier avis

Déception, forcément. Nous avons salué le virage amorcé par Leica avec les Q et SL, deux modèles 24 x 36 à visée électronique, lancés en 2015. Depuis, nous attendons, en vain, une déclinaison plus grand public, qui viendrait taquiner les Sony A7 sur le front des hybrides plein format. Ce ne sera hélas pas ce CL, puisque contrairement à son alter ego argentique, celui n’adopte pas le format 35 mm.

Leica persiste et signe sur le créneau de l’APS-C, et inaugure une troisième série, qui côtoie les X (optique fixe) et TL (optiques interchangeables). Une stratégie qui nous laisse perplexes, car le seul véritable intérêt de ces deux séries réside d’une part dans l’étanchéité du Leica X-U et d’autre part, dans la construction dans un bloc d’aluminium des TL/TL 2. Or, ce CL ne bénéficie d’aucune de ces deux particularités. Alors oui, il intègre un viseur électronique, et un design qui fait écho au M10. Mais avec une définition de 2,36 Mpts, on est loin des 4,4 Mpts du SL ou des 3,68 Mpts du Q. Et au tarif proposé – approximativement celui d’un TL2 avec son viseur optionnel doté de la fonction GPS – on peut s’offrir du plein format chez la concurrence… ou un Q, si on prend en compte le prix du kit avec le 18 mm !

Fiche technique

  • Capteur : Cmos APS-C 23,6 x 15,7 mm, format 3/2, 24 Mpxl, sans filtre passe-bas
  • Définition maximale : 6016 x 4014 pixels (DNG) ; 6000 x 4000 pixels (Jpeg)
  • Montures/Coefficient : Leica L/1,5x ; compatibilité avec les objectifs Leica M/R avec adaptateurs L-M et L-R
  • Sensibilités : 100-50 000 Iso
  • Vidéo : UHD 3840 x 2160p
  • Formats de fichiers : Jpeg, DNG, MP4
  • Processeur : Maestro II
  • Protection du boîtier : NC
  • Stabilisateur : -
  • Visée : EVF Oled 2,36 Mpts, 0,74x, dégagement oculaire 20 mm
  • Moniteur : LCD 3 pouces et 1,04 Mpts, tactile
  • Flash intégré : -
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui/-/-
  • Autofocus : AF à détection de contraste sur 49 collimateurs (mono, multi-zone, spot, détection de visage, AF tactile)
  • Vitesses : 30s à 1/8000s (jusqu’à 1/25 000s avec obturateur électronique) ; synchro X 1/180s
  • Rafales : 10 im/s sur environ 33 vues en DNG + Jpeg ; environ 140 vues en Jpeg avec une SD UHS-II
  • Balance des blancs : lumière du jour, nuageux, halogène, ombre, flash électronique. Une mémoire pour réglage manuel, réglage manuel de température couleur.
  • Réglages divers photo et vidéo : Modes Scènes (13) ;
  • Stockage : SD (UHS-II)
  • Interfaces : griffe porte-accessoires ;
  • Alimentation : batterie Li-Ion BP-DC12 (1200 mAh, environ 220 vues, norme CIPA)
  • Accessoires : bouchon de boîtier, courroie, couvercle protection de griffe porte-accessoire, batterie (Leica BP-DC12), chargeur de batterie (Leica BC-DC 12), câbles (EU, USA, local).
  • Dimensions/Poids : 131 x 78 x 45 mm/403 g (avec batterie)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Mais pourquoi donc les fabricants recherchent ils des sensibilités stratosphériques alors qu’ils se contentent de sensibilité minimum à 100 ISO quand on aimerait descendre à 50, voir à 25 ?

  • "Leica indique qu’on peut engranger environ 33 vues en Raw (format DNG) + Jpeg ou quelque 140 vues en Jpeg avec une SD UHS-II (un seul compartiment dans le boîtier)"
    Je ne comprends pas bien.

  • @2 : "... je ne comprends pas bien"
    Il s’agit de la quantité de photos que l’appareil peut avaler .. EN RAFALE (.. non, il ne s’agit pas d’un avion de guerre ;-)

  • LMDLP comme tant d’autres mettent en avant les caractéristiques de tel ou tel produit sans vraiment s’engager et dire ce qui ne va pas...
    Qu’est-ce que le journalisme ?

  • @5
    On en a déjà souvent parlé, ce n’est pas du journalisme : cette page est une "landing page", c’est une page de conversion, le but est de récupérer des clients... abonnements. Tous les articles de la page sont des publicités déguisées en articles fournis par les marques, publicités sponsorisées, que ce soit Leica ou Kikstarter il y du pourcentage. Vous en conviendrez : aller dire du mal d’une marque qui vous sponsorise (paye sa pub) serait mal venu.
    Pourquoi des publicités déguisées en articles ? C’est une technique courante sur le web $$$ et ça permet de contourner AdBlock, uBlock, etc. Donc pour se faire une idée des produits il faut aller lire ailleurs.

    • @5
      Bonjour,
      n’ayant pas encore eu le produit en main, il s’agit ici d’une présentation, basée sur les informations transmises par Leica. Ce boîtier fera ensuite l’objet d’un test, qui sera publié dans le magazine : nous y livrerons notre verdict, agrémenté de points forts/points faibles. Dans cet article, peut-être n’avez-vous pas lu l’onglet « Premier avis » ? Dans celui-ci, je pointe justement ce qui ne va pas, en attendant de tester le produit : et notamment le fait, comme le souligne le titre, que ce CL, contrairement à son aîné, n’adopte pas de capteur 24 x 36. Et que la définition du viseur électronique est décevante, par rapport à ce que l’on a vu chez Leica dans ce domaine. Pour tout ce qui est du ressenti et de la construction, des performances de l’autofocus et de la qualité d’images, je vous invite à lire prochainement notre banc d’essai dans le magazine.

      @6
      Pourcentage ? Sponsoring ? Contournement d’Ad blockers ? Vraiment ? Le Monde de la Photo est un site en accès gratuite (le magazine est lui payant) et il est possible d’y acheter des espaces publicitaires prévus à cet effet… comme c’est le cas dans 99% de la presse française, d’information généraliste ou spécialisée (Mediapart, Le Canard enchaîné, Charlie Hebdo sont parmi les rares exceptions). À vous lire, la présence de publicité sur un site, signifie donc que ce titre en question est « acheté » par les annonceurs. Un débat presque aussi vieux que la Gazette… Néanmoins, laissez-moi vous répondre sur les deux points que vous citez : Leica et Kickstarter.
      En dix ans d’existence du Monde de la Photo, je n’ai pas souvenir d’une annonce Leica sur le site ou dans nos pages. Mais il nous semble important, en tant que média spécialisé dans la photographie, de parler de l’actualité de cet acteur historique. En nous réjouissant parfois (Avec les Leica Q et SL, la firme a fait preuve d’un beau renouveau), en pointant nos déceptions ou frustrations, comme c’est le cas avec ce CL, qui est une sorte de TL avec viseur, alors que nous aurions aimé un CL 24 x 36 numérique. Et comme mentionné précédemment @5, nous attendrons un test pour livre un verdict définitif. Kickstarter ? Vous pourriez citer KissKissBankBank ou Indiegogo, mais aussi Ulule : au travers de ces sites de financement participatif, nous relayons des projets qui nous semblent intéressants pour nos lecteurs : appareils, accessoires, bagagerie, projets de livres… Là encore, je ne vois pas en quoi cela serait de la publicité déguisée ou un « article fourni par les marques » comme vous le prétendez. Nous n’avons pas le moindre contact avec les dirigeants ou équipes commerciales de ces sites. Et quand bien même une marque achète des espaces publicitaires dans le magazine ou sur le site, la partie éditoriale demeure indépendante de ces opérations, comme cela doit être le cas dans tout organe de presse qui fonctionne avec de la publicité. La rédaction est composée d’hommes et femmes passionnés, soucieux de produire des contenus rigoureux, sur le site et dans le magazine, depuis dix ans, et croyez-moi, cette équipe ne compte pas ses heures et n’est animée que par une chose : l’envie de transmettre sa passion pour la photographie ! Si notre travail ne trouve pas grâce à vos yeux, j’en suis le premier désolé. Libre à vous, dans ces conditions, d’aller « lire ailleurs » !
      Cordialement,
      Benjamin

  • Publicité, ça a à voir avec rendre public. Dans ce sens, cette page semble jouer son rôle. Ça ne me gêne pas parce que ça ne se fait passer pour un article critique, il n’y a pas de tromperie sur ce qui est présenté.

  • @6.1

    Kickstarter ? Vous pourriez citer KissKissBankBank ou Indiegogo, mais aussi Ulule : au travers de ces sites de financement participatif, nous relayons des projets qui nous semblent intéressants pour nos lecteurs

    Les mots que vous employez sont troubles. "nous relayons" vous voulez dire que vous allez vous-mêmes chercher les produits sur le sites de Kikstarter (et les autres sites de financement participatif), que vous prenez les photos sur leur page et que vous rédigez un article, mais qui peut croire à ça... marmote, chocolat, papier alu ?! Ne jouez pas sur les mots. Les produits Kikstarter qui arrivent ici sont ceux qui s’offrent les services d’agences (de PUB !) et qui sont (les produits) de préférence déjà financés, car on est sûr d’avoir le %. Si vous faites la pub d’un produit qui n’est pas encore financé la commission n’est pas sure. Vous ne savez pas comment ça fonctionne, je ne peux pas y croire.
    Cordialement aussi

    • Et bien oui figurez-vous ! Nous effectuons nous-mêmes des recherches sur ces plate-formes et procédons à des sélections en fonction de ce que nous jugeons intéressants pour nos lecteurs. Incroyable, non ? Je ne vois pas très bien ce que vous entendez pas rapport à une éventuelle d’agence de pub au regard de ces actualités… En fait, je ne comprends pas très bien le sens de vos interventions, ni quelles sont vos intentions… Pour ma part, je ne peux être plus clair : en tant que média, personne ne dicte la ligne éditoriale du site ou du magazine en dehors de la rédaction. Sur ce, cher lecteur anonyme, bonne lecture à vous, ici ou ailleurs !
      Cordialement,
      Benjamin

  • Je dois etre un des seuls a apprecier ces articles, que ce soit sur Leice, KS ou autre... Je viens ici m’informer, et c’est ce que fait ce site web usqu’a preuve du contraire. Je trouve ca tres bien qu’on y discute autre chose que SonyCaNikon (les gros annonceurs), au contraire !
    Pour en revenir a l’article : Pas pour moi (APS-C et prix Leica), mais interessant de voir ce que les acteurs historiques proposent.

  • Pourquoi tant de déception ? On aura un système moins lourd qu’un 24/36, voilà tout !
    Pour certains c’est un gros avantage.