Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon D500 : En config vidéo

14/09/2016 | Bruno Calendini
JPEG - 211.4 ko
Photo : www.calendini.comEXIF : Nikon D500 ■ AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR ■ 16 mm (equ. à 24 mm en 24x36) ■ 1/250s ■ f/10 ■ 400 Iso

Hormis un reportage photo dans le parc National de Katmaï, notre mission est aussi de filmer les ours en 4K (plus précisément en "Ultra HD), sur les territoires encore plus sauvages de l’île de Kodiak. Rapidement, je mesure la difficulté d’arpenter ces lieux dénués du moindre sentier, en cuissardes, à travers des rivières, des tourbières, au milieu de grandes herbes aussi hautes que moi, et parfois sous la pluie. Puis je rencontre mes premiers ours. Farouches, distants, souvent énormes. Je choisis mon matériel en conséquence, en mettant la priorité sur la légèreté, le faible encombrement et la facilité de mise en œuvre de ma configuration, tout en privilégiant les longues focales. J’opte pour le 70-200 mm f/4 VR + convertisseur TC14 EIII + viseur externe, monté sur une bonne rotule et un trépied en carbone.
En APS-C, le 70-200 mm devient un 105-300 mm f/4. Filmer en 4K induit un coefficient multiplicateur supplémentaire de x1,5 et l’optique devient un 157-450mm f/4. Enfin, le convertisseur x1,4 amène ces valeurs à 220-630 mm f/5,6. La difficulté de travailler avec d’aussi longues focales en vidéo est bien entendu de suivre un ours en mouvement, en mise au point manuelle et sans focus peaking (grosse lacune chez Nikon), surtout lorsque l’animal progresse vers l’objectif. Il est également compliqué de zoomer "proprement" ou de faire des plans panoramiques aussi fluides qu’au grand angle. Cependant, dans les conditions vécues, cette configuration s’est avérée un excellent compromis.

JPEG - 192.8 ko
Photo : www.calendini.com

Cette photo est issue d’une capture d’écran à partir d’un plan vidéo 4K. Je suis resté un long moment, caché à 30 mètres de cette femelle et de ses deux oursons sans qu’elle me voit. Après avoir engrangé de longues minutes de rushs, j’ai prononcé quelques mots à voix haute et la réaction que j’espérais a été immédiate. En alerte, l’animal s’est dressé sur deux pattes pour chercher d’où venait ce son ! Je voulais plus que tout cette image de l’ourse debout face à moi. Grâce à ce subterfuge, j’ai pu l’obtenir, mais dérangée, elle a immédiatement disparu dans les hautes herbes, en protégeant ses petits. Ma longue approche discrète jusqu’à ce trio, l’excitation de le filmer longuement sans qu’il me voit et cette image de fin que j’imaginais dans mon viseur depuis le premier jour resteront gravés dans ma mémoire, comme l’un des moments les plus intenses de ce reportage.

MDLP N°89, Octobre 2016
- Retrouvez l’intégralité des coulisse de notre aventure dans l’Ouest américain et test terrain (reportage, portfolio, cahier technique) en Alaska consacré au Nikon D500 dans notre numéro quatre vingt-neuf du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque, et en vente sur le site (paiement par CB 100% sécurisé) :
- Lire le sommaire du N° 89 de MDLP
- Commander le N° 89 de MDLP
RÉALISEZ 32% D’ÉCONOMIE = ABONNEZ-VOUS !
WORKFLOW + LEMONDEDELAPHOTO.COM : Profitez de 32 % d’économie en souscrivant à notre offre d’abonnement de 1 an (14 numéros au total) au prix de 56 euros TTC.
Je souhaite m’abonner aux magazine Workflow & LemondedelaPHOTO.com

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.