Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon D60 + Nikkor AF-S DX 18-55 mm f/3.5-5.6G ED II

22/12/2008 | Jean-Marie Sépulchre
Caractéristiques :
-  formule optique : 11 lentilles en 8 groupes
-  distance minimale de mise au point : 28 cm
-  filtre : 52 mm
-  motorisation : moteur ultrasonique
-  stabilisateur : oui
-  dimensions : 73 × 79,5 mm
-  poids : 265 g
-  accessoires : bouchons
-  fabriqué en Thaïlande


1.Le piqué


Toutes les mesures ont été effectuées selon la procédure décrite depuis le début des essais publiés par Le monde de la photo.com en photographiant une mire avec le système DxO Alalyzer. Les notes de piqué de ce couple boîtier objectif sont données pour le format A3, en détaillant quatre zones :
-  le centre de l’image
-  les lignes des tiers qui bordent la zone centrale
-  les bords de l’image
-  les angles de l’image

Les histogrammes détaillent ces mesures par focale et par diaphragme et la carte de piqué les résument de façon synthétique.

- 18 mm


- 24 mm


- 35 mm


- 55 mm


A part le rendement dans les angles à 18 mm, où la netteté n’est que fort moyenne à f/3,5 et f/4, ce petit zoom fait un véritable « sans faute » avec un piqué exceptionnellement élevé digne des optiques expert de la marque sur le même type de capteur CCD 10 Mpix. A partir de f/5,6 on est toujours dans des notes « excellent » ou « très bon » à toutes les focales, et même les angles atteignent le meilleur niveau pour le paysage entre f/8 et f/11. Il existe enfin très peu de pertes dues à la diffraction à f/16, ce qui plaira aux adeptes des profondeurs de champ très étendues.


2. Les défauts optiques


Le vignetage est très limité et jamais gênant en pratique, puisqu’il ne dépasse pas 0,6 IL à 18 mm, 0,5 IL à 24 mm et 0,3 IL à 35 et 55 mm. A f/8 il est indiscernable (0,1 Il).

La distorsion est de 1,2 % à 18 mm, ce qui peut devenir visible sur les horizons. A 24 mm elle diminue à 0,5 % pour être invisible à 35 mm (0,1 %) et à 55 mm (- 0,1 %), ce qui n’entraîne aucune gêne.



L’aberration chromatique est mesurée en pixels, une valeur supérieure à 1,5 peut implique que la frange sera visible, et au delà de 2,5 le résultat est mauvais. Elle est peu élevée à 18 mm mais répartie sur presque tout le champ, la mesure est quasiment identique à 24 mm. Par contre à 35 mm les résultats sont très bons, et véritablement excellents à 55 mm.

Ouverture / Focale 18 mm 24 mm 35 mm 55 mm
f/3.5 1,6 - - -
f/4/4+ 1,6 1,3 1,1 -
f/5.6 1,6 1,5 1,1 0,7
f/8 1,9 1,6 1,2 0,7
f/11 2,1 1,8 1,3 0,5
f/16 2,2 2 1,3 0,4


3. Notre verdict :



Ce zoom est une incontestable réussite, parfaitement accordé au capteur et à l’autofocus du D60, et procure des résultats de très haut niveau si l’on accepte de fermer d’un ou deux cran l‘ouverture en paysage. En reportage il est toujours excellent au centre à toutes les focales et diaphragmes. Son seul défaut est une aberration chromatique un peu forte en grand angle, ce qui conduit à regretter que le D60 ne soit pas équipé comme ses grands frères D90 ou D300 d’un système automatique de correction en JPG.

On aime :
- excellent piqué global,
- excellent piqué au centre dès les grandes ouvertures,
- vignetage très discret,
- distorsion faible

On aime moins :
- trop d’aberration chromatique en grand angle,
- piqué trop faible dans les angles à 18 mm grande ouverture,
- mise au point manuelle malaisée
- pas de parasoleil


NOTE : 9/10

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages