Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

QUEL REFLEX POUR QUEL USAGE ?

02/11/2010 | Michel Lion

Pas facile d’y voir clair dans la jungle des reflex numériques. Devant l’offre pléthorique, il convient de bien définir ses critères pour faire le meilleur choix.

[Ci-contre] :Un écran orientable s’avère indispensable pour profiter au mieux du LiveView ou de la vidéo sur un reflex. Hélas, ils ne sont pas- nombreux à en disposer.

On ne peut pas comparer le marché des compacts à celui des reflex numériques. Dans le premier cas, on compte des centaines d’appareils. Dans le second,
les sorties sont plus parsemées, bien que fréquentes. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver pour le photographe. Les technologies diffèrent d’une marque à l’autre. Pourtant, le débat tourne souvent autour des mêmes questions : plein format ou bien APS-C, nombre de pixels, vidéo ?

« On dénombre pas moins de -six-marques sur le segment des reflex numérique, autant dire que la bataille fait rage »

- Canon et Nikon

■ Cet écorché du Canon EOS 7D montre les joints d’étanchéité du châssis. Ce qui explique en partie le prix plus élevé de ce reflex par rapport à l’entrée de gamme.

On dénombre six marques sur le segment des re-flex numériques : Canon, Nikon, Olympus, Panasonic, Pentax et Sony. Canon est historiquement considéré comme le leader du marché. La marque offre une gamme complète, qui démarre avec l’EOS 1000D, un modèle pour débutants, jusqu’à l’EOS-1Ds Mark-III, dédié aux professionnels. Chose unique, Canon dispose de trois formats de capteurs : APS-C
(monture EF-S) pour le grand public et les modèles experts, APS-H et plein format (monture EF) pour le marché des professionnels. En face, un autre monstre sacré de la photographie : Nikon. Là aussi, l’offre est parfaitement segmentée, et tourne autour des reflex APS-C (DX) et plein formats (FX), du D3000 au D3x.

La bataille fait rage entre ces deux géants. Et la lutte s’est resserrée, depuis
que Nikon à pris le chemin du 24-x-36 en numérique, avec le D3.

■ Le Pentax K-x se situe dans le giron des reflex amateurs. Il produit néanmoins des images d’une qualité exceptionnelle en hautes sensibilités et offre une multitude de réglages.

- Pentax et Sony

Pentax mériterait de - figurer en haut de l’affiche, aux côtés de Canon et Nikon. Après tout, il s’agit aussi d’un acteur historique. Mais la marque a eu du mal à s’affirmer à l’ère numérique. C’est désormais chose faite, avec deux boîtiers, tous deux en APS-C. Le -K-x, dédié aux amateurs, délivre des images d’une qualité exceptionnelle pour cette gamme d’appareils en hautes sensibilités. Quant au K-7, il appartient à la crème des reflex experts, arborant une construction du plus bel effet, et une pluie de fonctions séduisantes. Ces deux boîtiers peuvent accueillir les séduisantes optiques pancake et embarquent la stabilisation. Pour ce qui est du plein format, il faudra encore attendre.

■ La prise en main est un élément à prendre en compte au moment de choisir un reflex. L’emplacement des commandes principales a aussi son importance, comme le montre cette vue arrière du Sony Alpha-450.

Que dire de Sony ? La marque a fait une entrée remarquée sur le marché des reflex avec l’Alpha 100. Depuis, elle n’a cessé de monter en gamme, jusqu’à proposer un reflex plein format de toute beauté, l’Alpha 900. Et se paye le luxe de démocratiser le 24-x-36 avec une version allégée, mais non moins
réussie, l’A850. Avec 24 Mpxl à chaque fois, soit la dé-finition la plus élevée à ce jour. Le message est passé. Son dynamisme sur le segment des re-flex amateurs peut dérouter. Le dernier en lice, l’Alpha 450, offre tous les ingrédients pour aborder la photographie sans complexe. Un terme qui dé-finit bien la place de Sony dans le paysage des reflex numériques.

BIEN CHOISIR > APS-C ou 24 x 36 ? Il faudrait d’emblée ajouter le format 4/3 à cette question. Mais l’APS-C est la taille de capteur la plus répandue sur le marché. Celle-ci est d’environ 24-x-18 mm, soit une surface inférieure de moitié à celle du film 35-mm. Si la qualité d’image est meilleure sur le plein format, il faut noter les progrès réalisés en la matière par les reflex APS-C. Il suffit de voir les fichiers délivrés par le Pentax K-x ou le Canon EOS-7D pour s’en convaincre. Ce type de capteur permet d’alléger les coûts et de rendre les reflex plus accessibles au -grand public. On trouve ainsi des gammes d’objectifs spécifiques chez Canon (EF-S) ou Nikon (DX). Les appareils 4/3 (ou Micro 4/3) d’Olympus et Panasonic utilisent un capteur encore plus petit, qui induit un coefficient multiplicateur de 2x. Chez Canon, on trouve même un format supplémentaire, l’APS-H, utilisé sur le Canon EOS 1D Mark IV. Il offre un coefficient de 1,3x. Au-delà de la question du coût, nettement en faveur de l’APS-C, il faut mettre l’usage en exergue. Ainsi, l’APS-C conviendra particulièrement aux photographes animaliers et sportifs, en raison du coefficient multiplicateur qu’il induit. Quant au plein format, il reste le meilleur choix pour le reportage,le paysage ou encore le studio.

■ Le Nikon D3x est un reflex. La qualité d’image est exceptionnelle, supérieure à celle du format APS-C, mais elle a un coût.

- Olympus et Panasonic

L’univers des reflex numériques ne se résume toutefois pas à ces constructeurs. Olympus se repose sur un format à part, appelé Four Thirds (4/3), qui est un peu plus petit que l’APS-C. Techniquement, on peut dire qu’il présente des images moins qualitatives que ses pairs, en raison de son cœfficient multiplicateur de 2x. Surtout dans des conditions de faible luminosité, ou la gestion du bruit est primordiale. Mais en comparant les - fichiers issus d’un E-420 et d’un E-620, on constate tout de même que de gros progrès ont été effectués. Si bien que les reflex Olympus conservent une bonne côte de popularité, notamment auprès des photographes nomades, soucieux d’emporter un matériel léger et peu volumineux. Un format unique, donc, qui s’échelonne sur trois niveaux : amateur, expert et pro, avec les E-520, E-30 et E-3. Une compacité que la marque cherche à promouvoir avec sa série Pen, labellisée Micro 4/3. Le-capteur reste pourtant de la même taille, seule les dimensions du châssis étant revues à la baisse. Panasonic emploie également le format Four Thirds (et Micro 4/3 sur la gamme G). Et pour cause. Cette technologie a été développée de concert avec Olympus.
En revanche, la marque offre un seul reflex, maintenant vieillissant, le Lumix DMC-L10.

■ Les reflex professionnels sont conçus pour un usage intensif, ce qui explique également leur prix. L’obturateur, par exemple, a une durée de vie estimée de 100-000, 150-000, voire 300 000 déclenchements.

- De la taille du capteur

Le plein format fait rêver. Pour les nostalgiques de l’ère argentique, il est l’occasion de retrouver les sensations perdues. Sur un Canon EOS 5D Mark-II ou un Nikon D700, plus de calcul à faire. Un 50-mm se comporte comme un 50-mm. Quand il devient un 75-mm sur un capteur APS-C de coef-ficient 1,5x. Au niveau
de la qualité d’image, les avantages sont également considérables. Un capteur plein format offre une gestion du bruit exemplaire. Ainsi, le 5D Mark-II, malgré ses 21 Mpxl au compteur, s’accommode allègrement des 6-400 Iso. Mais ce format s’avère lourd, tant sur le plan logistique que -financier. Il requiert des optiques de haut niveau, donc volumineuses et onéreuses. Surtout, le 24-x-36 n’est pas indiqué pour tous les types d’usage. Ainsi, un photographe spécialisé dans les événements sportifs ou le reportage animalier privilégiera l’APS-C ou le 4/3, en raison d’un coefficient multiplicateur qui lui permettra allonger la focale utilisée. Ce dernier est de 1,5x sur les reflex Nikon, Pentax, Sony et Panasonic. Chez Canon, il est de 1,6x. Sur les boîtiers 4/3 (ou Micro 4/3), il s’élève à 2x. Ainsi, un 300-mm se comportera respectivement comme un 450-mm, un 480-mm ou un 600-mm. Un gain très appréciable dans ces conditions de prise de vue. Autre atout, le prix, évidemment. Les reflex d’entrée de gamme sont bien plus abordables que le 24-x-36. On en trouve à moins de 500- euros en kit !

Si bien qu’il devient conseillé d’investir dans des optiques, qui pourront durer un certain temps. Pourquoi, dans ces circonstances, ne pas investir dans des objectifs compatibles avec le plein format, dans l’éventualité d’un futur passage au 24-x-36 ? Il serait en effet dommage de devoir revendre ses optiques uniquement dédiées à l’APS-C le moment venu. En revanche, pour ceux qui souhaitent seulement acquérir un reflex numérique pour voyager et faire des photos en famille, la gamme d’optiques APS-C est largement suf-fisante et complète, chez Canon, Nikon ou Pentax. Quant au format 4/3, pas de question à se poser : le capteur est le même, sur les
boîtiers amateurs et professionnels.

- La bonne définition

Faut-il vraiment plus de pixels pour améliorer ses images ? Le fait d’augmenter le nombre de photosites sur un capteur de petite taille a un effet néfaste sur le rapport signal/bruit. Il en résulte des images bruitées, avec une perte de détail. Sur des tirages de petite taille, il est très difficile de dire si un
capteur de 12 Mpxl offre moins de détail qu’un autre de 18 Mpxl, par exemple. Il faudra aller vers du A3 pour en avoir le cœur net. Ainsi, on peut estimer qu’il est bien suffisant de se cantonner à 10 -ou 12 Mpxl sur la plupart des reflex amateurs. Même s’il est vrai qu’un nombre de pixels élevé permet de recadrer ses images avec une plus grande marge de manœuvre. Pour le plein format, c’est une autre histoire. La différence est nette. Le Canon EOS 5D Mark II, à 21 Mpxl, enregistre bien plus de détails que le Nikon D700 à 12 Mpxl, tandis que le D3x à 24 -Mpxl offre une définition réelle largement supérieure à celle de son cousin de reportage, le D3s, à 12 Mpxl. Mais une telle valeur a une incidence sur la capacité des cartes mémoire et- des -disques durs. Un élément non négligeable.

Contrairement à ce que voudraient nous faire croire les sirènes du marketing, ce n’est pas le nombre de pixels qui va faire qu’une image sera bonne ou pas. À part pour un usage professionnel (grands tirages, commandes précises), posséder un reflex de 21 Mpxl ou 24 Mpxl ne présente que peu d’intérêt, sinon des contraintes. À commencer par le poids des - fichiers, qui entraîne de lourdes dépenses (carte-mémoire, disque dur, mémoire supplémentaire
sur son ordinateur).

« Ce n’est pas le nombre de pixels qui va faire qu’une image sera bonne ou pas »

Car dans la pratique, un capteur de 10- Mpxl ou 12 Mpxl suffit amplement pour faire des tirages A3. Alors oui, plus le nombre de pixels est important, plus on peut recadrer sa composition. Mais il faut aussi être conscient que plus la dé-finition est importante, plus il y a de chances que la gestion du bruit en pâtisse. C’est le credo de Nikon, qui bride la dé-finition à 12 Mpxl, du D5000 au
D3s, en passant par le D300s ou le D90. Seul le D3x offre 24 Mpxl. Mais il ne permet pas d’aller au-delà de 6-400 Iso. Un reflex taillé pour le studio. De son côté, Canon adopte une stratégie différente. Les EOS 550D et 7D délivrent des images de 18 Mpxl. Alors que sur le créneau des compacts experts, la marque bat en retraite : après le PowerShot G10, qui offrait 14,6 Mpxl, le G11 ne propose
plus que 10 Mpxl. Pour le plus grand bonheur des utilisateurs, tant la gestion du bruit laissait à désirer sur le premier. Mais tout n’est pas si simple. En effet, il s’avère que les EOS 550D et 7D se montrent très performants en haute sensibilité. Au moins jusqu’à 3200 Iso. Un regret, le premier n’offre pas de modes Raw intermédiaires, qui permettraient de choisir une définition moins élevée dans certaines circonstances où elle n’aurait pas lieu d’être. Chez Pentax, l’excellent
K-7, n’est cependant pas le roi de la -gestion des hautes sensibilités. On -peut dès lors s’interroger… Ne pouvait-il pas se passer de ses 14,6 Mpxl ?

- Quid de la vidéo ?

C’est la grande question. À l’exception de Sony (qui annonce toutefois son
arrivée sur ses prochains reflex, dont la sortie est prévue en 2010), tous les
nouveaux reflex embarquent la vidéo. En HD (720p), la plupart du temps
(Nikon, Pentax, Olympus), ou en Full HD (1080p) chez Canon, sur les EOS
550D, 7D et 5D Mark-II. Ainsi que Panasonic, avec le GH1. Si la qualité d’image est au rendez-vous, on est en droit de se poser des questions au niveau de l’ergonomie. Un écran LCD orientable s’avère indispensable pour cadrer dans les meilleures conditions. Or, peu de modèles en disposent : l’Olympus E-620, le Nikon D5000 ou le Panasonic DMC-GH1. Pourtant, les constructeurs semblent déterminés à l’imposer. Canon et Nikon l’ont intégrée sur leurs reflex pros, les EOS1D Mark-IV et D3s. Et sur certains reflex, comme les EOS 550D et 7D, une touche dédiée à l’enregistrement vidéo a fait son apparition. Alors c’est sûr, il faudra compter dessus dans les années à venir. Tout compte fait, les détracteurs peuvent toujours s’en passer. Après tout, sa présence n’oblige à rien. On peut très bien continuer à photographier, sans la solliciter. Mais on peut ajouter : qui
peut le plus, peut le moins !

- BON À SAVOIR > QUEL BOÎTIER POUR QUEL USAGE ?

PAYSAGE Pour faire des panoramas ou des prises de vue de coucher de soleil, pas besoin d’un foudre de guerre sur le plan de la rapidité. Dans ces conditions, les Alpha 900 et 850 s’imposent comme des choix pertinents, avec notamment un superbe viseur à 100 %.
SPORT/ANIMALIER Dans les royaumes du sport et de l’animalier, l’APS-C est roi. Le coefficient multiplicateur induit par ce type de capteur est un atout précieux. Ensuite, il faut privilégier un mode Rafale performant : le Nikon D300s permet de photographier à 7 im/s. Voire 8 im/s avec la poignée MB-D10.
VOYAGE Dans l’optique d’une utilisation nomade, le K-7 s’impose comme un choix judicieux, avec son châssis tropicalisé. En outre, il permet de voyager léger, si on lui joint les optiques fameuses optiques pancake, que l’on peut aisément glisser dans des poches de veste. Un reflex expert séduisant, offrant pléthore de fonctions.
PORTRAIT Pour le portrait, il est important de pouvoir jouer sur la profondeur de champ. Dans ce cas, le plein format s’impose. L’EOS-5D Mark-II, en plus de ses 21 Mpxl, permet d’obtenir de superbes flous d’arrière-plan. On conseillera en outre l’utilisation d’optiques lumineuses, comme le-nouveau Sigma 85 mm F1,4.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour,

    Bon article pour une question compliquée....

    - Puis-je en conclure que pour une utilisation en studio = Portaits, Nus Artistique, Compositions Abstraites et Macro.( minéraux, insectes, fleurs...) mon choix pourait se porter sur : - Un Canon EOS-5D Mark-ll
    ou
    - Un Nikon 3Dx

    - Si mon choix vous semble pas trop mauvais, lequel des deux serait le plus intéressent et pour qelles raisons ? ?

    - Si mon choix et nul, que me conseillez vous

    Merci pour votre réponse,

    Bernard

    • bonjour,
      les deux boitier se valent dans l’ensemble
      les deux sont des bons capteurs et deux tres bons boitier, fiable
      le nikon à ce pendant une mise au point beaucoup plus precise, celle du canon s’arrete rapidement en basse luminosité
      ce qui change principalements c’est la prise en main, je connaille vraiment d’essayer
      perso j’ai le 5Dii et je suis incapable de faire une belle photos avec le 3Dx

      cordialement,
      Michel
      www.studiobeaute.com

  • Bonjour,

    Je me pose beaucoup de question sur le positionnement de pentax puisque les reviews sur le K5 sont vraiment élogieuses. Cependant, dans ce dossier, il n’y figure pas et l’accent est mis sur la mauvaise gestion des hauts ISO pour le K7. Pourrait on considérer la question en incluant le K5 dans le comparatif ? cela pourrait sans doute aider les lecteurs pour le choix de leur appareil.

    Amicalement

    Patrick

  • Bonjours , je voulais vous demander si vous savez quel objectif peut faire des photo en panorama pour le nikon D5100 ?

  • Je suis un amateur et je souhaite faire l’acquisition d’un reflex. Les appareils que vous préconisez sont tous affichés à un prix dépassant largement les 1500 Euros en boitier nu (Nikon 300 S ou Canon 5D). Que penser des Eos 60D ou 7D. ? De plus comment connaitre tous les appareils dits "tropicalisés" ? est-ce vraiment important ?
    merci de vos conseils.

  • Bonjour,

    Je voudrais un conseil sur la marque du réflex à choisir. L’utilisation serait, je le pense, à 60% paysages et animaux, 30% portraits et festivités (anniversaire, noël...) et 10% de nuit. Je suis débutante dans le domaine du réflex mais la photo est une de mes passions. Je sais donc que mon utilisation va évoluer avec l’appareil. J’aime prendre des clichés de mes voyages (notamment en panorama), de ma ville, des détails et des insectes. Je pense qu’il me faut donc un capteur full. J’aimerais pouvoir également jouer avec le rendu des photos. Quelle marque me conseillez-vous ?

    Merci

    Clémence

  • Bonjour à tous les passionnés de photos

    Je suis sur le point de changer d’appareil photo : mon matériel actuel Canon 350D + tamron 18-200 mm.

    J’hésite entre plusieurs modèles de Canon : 700D / 100D / 60D
    Les 2 premiers viennent de sortir sur le marché donc il serait au top de la technologie amateure actuelle, le 3ème commence à dater un peu cependant il est "classé" par Canon dans les appareils amateurs contrairement aux 2 autres qui se "rangent" dans la catégorie débutant. Je suis un peu sceptique sur cette façon de catégorier leur appareils ; en effet, je me considère comme un amateur "éclairé" et jusqu’à maintenant mon 350D m’a donné entièrement satisfaction dans mes compositions en RAW qui se composent essentiellement de photos nature (animaux, fleurs, paysages divers, montagnes...). Allié aux logiciels suivants : DXO, canon DPP mon matériel me permet de m’éclater même si le boîtier est plutôt à ranger dans la case préhistoire des réflex numériques. Le 60D n’est plus tout jeune non plus mais me semble plus amateur pro (j’ai lu que le 70D devrait sortir mais il semble avoir des difficultés pour arriver car même sur le site de Canon je n’en trouve pas trace).

    Avez-vous des conseils à me donner ? Merci.

    Patrick.

    • Ma suggestion serait de voir du côté de l’optique avant de changer de caméra...

      J’ai acheté le Canon 17-55 EF-S et le Canon 70-200 IS II 2.8 pour mon 7d. Les images sont très bien.

      Une location d’un objectif professionnel (série "L") pourrait te donner un aperçu des possibilités et tu serais à même de constater les différences dans des conditions identiques.

      Tant qu’à y être, loue un également appareil (7D par exemple) et fait le même comparatif. Je suis convaincu que le choix de l’objectif aura une influence grandement supérieure à un changement d’APN.

      Bon tests !

  • Bonjour, j’aimerais quelques conseils pour choisir mon premier appareil photo reflex personnel.
    Je suis certes un grand débutant en la matière, mais j’ai déjà utilisé à plusieurs reprises le Canon 550D de ma sœur et fait des photos plutôt convenable. Je ne suis donc pas totalement néophyte en la matière, bien que je manque cruellement d’expérience.

    Bref, je compte m’acheter un reflex au prix situé entre 450 et 600€ (c’est assez vague je sais) à Noël, et comme je ne suis pas sur de l’argent que j’aurais à ce moment là (je suis lycéen et je vais tenter de travailler un peu pendant la Toussaint, mais ce n’est pas sur, d’où la fourchette de prix peu précise).
    Mes critères de choix sont : Une bonne qualité vidéo, un écran orientable,une bonne qualité photo (ce qui est normal ^^) et un boitier plutôt grand car j’ai de grandes mains.

    J’ai donc remarqué plusieurs appareils de marques Canon et Nikon (je ne connais pas du tout les modèles proposés par les autres marques) qui sont :
    - Le Nikon D3100 ;
    - Le Nikon D3200 ;
    - Le Canon EOS 600D ;
    - Le Canon EOS 650D ;

    J’ai vu de par ma petite enquête que le 650D était "mieux", cependant, ma bourse ne me le permettra peut-être pas. Il est proposé actuellement à 598€ sur Amazon, ce qui me conviendrait parfaitement dans le meilleur des cas.

    Mais comme je reste un grand novice en la matière, pourriez vous m’orienter vers l’appareil que vous jugez le plus adapté pour moi ? Une autre marque que Canon ou Nikon comme Pentax ou Sony ne me dérange pas du tout, du moment que la marque est un minimum connue.

    Merci d’avance

  • Bonjour, je recherche actuellement un appareil photo pour faire des photos en portrait ainsi que des photo "mode" pour prendre des modèles en photo.

    mon budget est de 800€ appareil + objectif et je souhaite prendre d’avance un appareil capable de me faire faire de bonne vidéos pour des futur projet, je sais que cela reste compliqué de rester dans mon budget c’est pour cela que je vous demande de l’aide.

    merci d’avance !