Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Viseur et agrément de visée : avantage Nikon

24/01/2008 | Jean-François Vibert

Canon EOS 40D : Il dispose d’un viseur dans la bonne moyenne qui affiche (enfin) la sensibilité et présente 96% de l’image avec un grossissement de 0,95. Il constitue un progrès certain par rapport aux EOS 30D et 20D mais ne rivalise pas avec le Nikon 300D, ni avec les Canon EOS 5D et EOS 1D… Il reste toutefois assez confortable pour satisfaire les professionnels. J’ai noté que les diodes lumineuses sont un peu plus grosses et lumineuses que celles du Nikon. En extérieur, j’apprécie tout particulièrement le très visible barregraphe d’exposition, qui est bien plus gros que sur le Nikon...

Nikon D300 : Son viseur permet d’englober quasiment 100% de l’image, avec un grossissement de 0,94, cela lui permet de dominer la concurrence, ainsi que le viseur de son prédécesseur le Nikon D200. Sa plus grande luminosité (ainsi que quelques autres caractéristiques), justifie largement la différence de prix avec le Canon. C’est un point de confort non négligeable pour quelqu’un qui utilise son appareil quotidiennement. Sur les deux boîtiers, il est possible d’ôter le rembourrage caoutchouté afin de coller l’œil encore plus près du viseur (notamment avec des lunettes). J’ai trouvé le réglage dioptrique du D300 vraiment trop difficile à manipuler, c’est sans doute pour éviter les dérèglements intempestifs.

Avantage : Le viseur du Nikon D300 l’emporte, d’autant qu’il propose un quadrillage optionnel, idéal pour caller l’horizon et ne pas gâcher de précieux pixels… Je relativise au passage l’argument récurrent selon lequel il aiderait à respecter la règle des tiers… Une tarte à la crème héritée d’un autre siècle, qui reste le meilleur moyen de produire des images répétitives et peu créatives ! On sait cela depuis l’irruption des avant-gardes dans l’histoire de l’Art… Les Cubistes, les Constructivistes et nombre de grands photographes se retourneraient dans leur tombe en lisant les conseils de composition assénés dans certains manuels ! On ne peut raisonnablement conseiller la règle des tiers, qu’aux grand-mères n’ayant jamais croisé d’appareil photo. Les photographes un tant soit peu créatifs, tenteront de s’en passer autant que possible pour composer leurs images… Voilà pourquoi le quadrillage à la demande des Nikon me semble plus intéressant que des verres de visée interchangeables en atelier (trois sont disponibles pour l’EOS 40D).


Oui, le viseur de l’EOS 40D a bien progressé… Mais celui du Nikon D300 est encore plus performant !

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP